AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   Sam 23 Juil - 18:26

I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark

Participants au rp ◈ Callie L. Walden et Shay E. Ackerley
Cadre spatial de l'action ◈ Au parc de Poudlard, sur la pelouse.
Cadre temporel de l'action ◈ Fin Septembre, vers seize heure trente.
Statut du sujet ◈ En cours ~



    Ce matin, en cette journée ensoleillée de septembre, Shay dormais à point fermé. Nous avions beau être un dimanche, elle n’avait pas vraiment envie de se lever tôt. Pourquoi toujours se lever à huit heure alors que aujourd’hui, il n’y avait pas cours ? Bah’ ça, elle se le demandait fortement. D’ailleurs, elle pouvait dormir toute la journée si elle le souhaitait. Enfin non, vu que après, on risquait de venir la réveiller pour lui dire de venir déjeuner ou bien pour tout autre chose. Pendant qu’elle se trouvait dans le monde des rêves, une colocataire de chambre vint ouvrir la fenêtre, tout en crachant que ici, ça chantait le Chacal, ou encore…La rousse. Heureusement pour sa petite figure, Shaya dormait encore, et ne risquait pas de se réveiller par un simple marmonnement de vipère en colère. Mais bon après tout…C’est alors que d’une coup, un bruit d’ailes se rapprocha doucement de la petite fenêtre, entra par celle-ci, et fonça…Sur la rouquine. Celle-ci poussa un hurlement qui résonna dans toute la pièce, et rabattit sa couette en bas du lit. Elle regarda le hibou aux yeux globuleux, et vis que certes, ce n’était pas sa chouette, mais qu’il tenant une lettre dans son bec. La jeune fille s’en saisit, et commença à la lire attentivement. Il y était mentionné que Mademoiselle Walden l’attendait à trois heures de l’après midi au parc de l’école. Callie, c’était « l’aide au devoirs » de Shaya. Mais bon c’était dimanche aujourd’hui…Beuuuuuh’ ! La pauvre enfant enfila un jean, un top et des chaussures puis, elle farfouilla dans ses affaires. Pour demain , il y a avait un devoir d’histoire de la Magie. Dans un soupir plus que révélateur, elle se saisit de son livre prévu pour cette matière, ainsi qu’une feuille de papier et sa plume - que était une plume de paon retouchée d’ailleurs - pour écrire.

    Après avoir mit son pullover , elle se rendit au repas de midi, pour manger un petit quelque chose vu que, faut mieux avoir le ventre plein pour travailler, non ? Après ceci, elle se rendit au parc, comme prévu. Elle avait même, une heure d’avance, d‘après sa montre qu‘elle avait pour une fois au poignet. Elle aperçut, au loin, la tête blonde de la Gryffondor assise sur l’herbe verte du parc de Poudlard. Shay s’en approcha, tout sourire, et lorsqu’elle fut enfin arrivée à côté d’elle, elle vu que celle-ci n’avait pas vraiment une tête…Enchantée. Shay, interloquée n’y fit tout de même pas attention très longtemps, car elle repris son minois d’un naturel heureux et lui dit :

    - Hello Callie ! T’as vu j’ai une heure d’avance. Trop forte ,n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie L. Walden
gryffondor ◈ courage, force et hardiesse


✔ date d'inscription : 26/12/2010
✔ prénom/pseudo : Elodie & Shakespearette
✔ âge : 24
✔ nombre de messages : 1068
✔ avatar : Amy Adams
✔ copyright : © hexactic
ϟ âge : seize ans
ϟ sang :
  • sang mêlé
ϟ maison : Gryffondor
ϟ baguette : bois d'aubépine, plume de phénix, 22,7cm
ϟ grade particulier : préfète
ϟ appartenance aux clubs : fondatrice de l'Armée pour l'égalité
ϟ patronus : un somptueux phénix
ϟ épouvantard : le professeur trelawney annonçant la prophétie que Callie connaissait maintenant par coeur


lumos
♣ relationships:

MessageSujet: Re: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   Dim 24 Juil - 16:07


“ travail en grand air
avec mon filleul de tutorat shay e. ackerley

Les rayons du soleil filtraient doucement à travers les rideaux de la chambre. Me trouvant sur le lit le plus proche de la fenêtre, j'avais l'habitude de me laisser réveiller par cette lueur apaisantes. Ce matin-là, je me suis levée sans encombre. La veille j'avais décidé d'aller me coucher tôt, laissant James aux prises avec une Aphrodite au bord de l'implosion à une table de la bibliothèque. J'avais surtout pris cette décision pour rattraper les heures de sommeil que je n'avais pas pu avoir la veille pour avoir travaillé jusqu'à très tard le soir pour m'avancer dans mes devoirs. Dans tous les cas, les autres dormaient encore quand je quittai ma couette pour mes petites pantoufles. Baillant silencieusement, j'ouvris délicatement ma malle et y pris des vêtements propres. Je pris également ma baguette et ma montre sur ma table de chevet. Observant quelques instants Aphrodite qui semblait sereine dans son sommeil, je quittai sur la pointe des pieds le dortoir en direction des douches communes. En y arrivant, le silence était de marbre ; je rentrai donc dans une cabine et me douchai le plus rapidement possible parce que le fait de traîner ne me ferait perdre que du temps sur ma journée. Puis je me séchai, corps et cheveux, avant de m'habiller. Me dévisageant dans le miroir, je remontai mes cheveux en un chignon bas en cachant les élastiques par une fleur blanche de lys que je fis apparaitre de ma baguette. Fin prête, j'attrapai toutes mes affaires et retournai dans ma chambre.

En entrant, je fis le moins de bruit possible car tout le monde dormait encore. La montre à mon poignet, j'observais l'heure ; il était à peine neuf heures du matin. Posant mes affaires sales, je pris mes petits escarpins noirs à talons et mon sac de cours -le week-end, nous avions le droit de nous habiller sans provocation, comme nous le désirions- et je quittai à nouveau le dortoir en posant un baiser sur le front de ma meilleure amie qui semblait si paisible. Je saurais de toute façon quand elle serait réveillée. Je descendis donc les marches de la tour, arrivai dans la salle commune et passai le portrait de la grosse dame en la remerciant. Puis je me dirigeai vers la grande salle où je pourrais prendre mon petit déjeuner. La salle était presque totalement vide, certains professeurs étaient cependant encore à table, parmi lesquels la directrice et son adjointe. Les connaissant assez bien, je leur souris et elles me rendirent toutes les deux un signe de tête. Je m'installai à la table des Gryffondor où je dévorai quelques brioches, une part de gâteau aux carottes et un grand verre de jus de citrouille. Rassasiée, j'observai autour de moi la salle qui s'emplissait doucement. Je virai à nouveau de bord et pris la direction de la volière. Là-bas, je pris un hibou libre et envoyai un message à ma filleule Shay pour un cours particulier cet après-midi. Une fois cela fait, je m'installai dans le parc et y restai jusqu'au déjeuner, seule, pensive, et réfléchissant à tout ce que pouvait dire la prophétie.

Après le déjeuner bien copieux où j'avais retrouvé Aphrodite et James, ces derniers ont décidé de m'accompagner à l'extérieur. Nous discutâmes pendant un moment de tout et de rien avant d'aborder des sujets un peu plus sérieux. “Tu penses qu'on doit y aller ce soir ?” “J'en sais rien, t'en pense quoi Callie ?” “Moi ? J'en pense qu'il vaudrait mieux attendre les vacances. On peut se faire attraper à tout moment si on va ...” “Chut ! Un serpent arrive !” Me retournant, je vis Shay arriver au loin. “Bon bah ma chérie, on va te laisser, on va continuer nos petites recherches sans toi, tu as du pain sur la planche. Tu viens James ?” “Hum. Ça va aller Callie ?” Je hochai la tête, James était toujours très compréhensif avec moi. Aphrodite avait le don pour m'énerver des fois et quand elle me narguait comme ça, j'avais encore plus la rage. Essayant au mieux de me calmer, Shay arrivait déjà à bonne distance de moi et m'interpella. “Hello Callie ! T’as vu j’ai une heure d’avance. Trop forte, n’est-ce pas ?” “Salut Shay ! Alors qu'est-ce que tu as comme devoir pour la semaine prochaine ? J'espère bien que tu t'es avancée pour demain et que c'est pas aujourd'hui à la dernière minute que tu vas me demander ton aide pour un devoir ... hum ... d'histoire de la magie ?” J'avais sorti une matière au hasard, mais je savais au fond que l'histoire de la magie était la matière où Shay me réclamait le plus souvent de l'aide. L'observant quelques instants, j'attrapai mon sac de cours ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   Dim 24 Juil - 22:00

    - Salut Shay ! Alors qu'est-ce que tu as comme devoir pour la semaine prochaine ? J'espère bien que tu t'es avancée pour demain et que c'est pas aujourd'hui à la dernière minute que tu vas me demander ton aide pour un devoir ... hum ... d'histoire de la magie ?

    Nan mais elle est marrante. Depuis quand, Shaya Everleigh Ackerley s’avançait pour ses petits devoirs ? Depuis le jour ou les cochons volait sur des carrosses à paillettes. C’est-à-dire, que c’était pour longtemps. Et puis, c’était bien elle qui lui avait envoyée une missive, le matin même, pour la convier à sa séance de rattrapage, d’aide aux devoirs. Et oui, elle n’avait pas fait ses devoirs, ce qui était tout à fait normal pour elle. On ne les fait pas, on obtient une colle, et ensuite on se venge du professeur. Simple non ? Shaya, un peu sur l’offensive, plissa les sourcils et fit la moue. L’histoire de la Magie c’est vraiment inutile. A quoi cela servait de savoir que les Bidules avait envahit Machin, et que Truc avait découvert Ceci, mais que Cela avait trouvé Chouêt. Nan mais vraiment…Elle se jeta sur l’herbe bien verte et souffla, tel un bœuf. Geste très très féminin. Elle le tendit son agenda, si on pouvait appeler cela de cette manière, étant donné que le peu de devoirs que Shay avait pris le soin de noter , étaient masqué par des centaines de dessins, formules à essayer, ou encore d’idées pour les farces qu’elle oubliait d’ailleurs d’exploiter. Elle regarda Callie avec intêret.

    - Oui, histoire de la Magie. Mais c’est trop compliqué…

    Se retournant sur le ventre, elle soupira à nouveau, et mit sa tête entre ses deux mains. Regardant le soleil qui brillait dans le ciel, elle eut l’envie de partir en courant. Dire que là, elle pourrait être entrain de faire autre chose. Autre chose que ses devoirs. Elle commença alors son numéro de charme habituel. Oui oui, pour Callie. A chaque fois qu’elle n’en pouvait plus de travailler, non pas qu’elle était paresseuse, mais étant donné son hyperactivité, rester en place trois heures entière, ce n’est pas vraiment son truc… Alors, elle commençait à faire sa petite tête trop mignonne à Callie, et souvent , celle-ci craquait et finissait par lui faire son devoir. Oui , Shay est aussi calculatrice de temps en temps.
    Elle regarda Callie avec des yeux qui voulaient en dire long sur son envie. Et puis, de toute manière, si elle ne voulait pas, Shay userait de ses talents de métamorphomage pour arriver à ses fins.

    - Calliiiiiiiiiiiiiiiiiiiie … S’il te plaiiiiiit !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie L. Walden
gryffondor ◈ courage, force et hardiesse


✔ date d'inscription : 26/12/2010
✔ prénom/pseudo : Elodie & Shakespearette
✔ âge : 24
✔ nombre de messages : 1068
✔ avatar : Amy Adams
✔ copyright : © hexactic
ϟ âge : seize ans
ϟ sang :
  • sang mêlé
ϟ maison : Gryffondor
ϟ baguette : bois d'aubépine, plume de phénix, 22,7cm
ϟ grade particulier : préfète
ϟ appartenance aux clubs : fondatrice de l'Armée pour l'égalité
ϟ patronus : un somptueux phénix
ϟ épouvantard : le professeur trelawney annonçant la prophétie que Callie connaissait maintenant par coeur


lumos
♣ relationships:

MessageSujet: Re: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   Mar 26 Juil - 9:18


“ travail en grand air
avec mon filleul de tutorat shay e. ackerley

Cela faisait plus d'un mois que je donnais des cours de rattrapage à Shay, d'abord par pure bonne volonté, et maintenant parce que j'y étais obligée, ne pouvait revenir sur ma décision. La bonne volonté, Shay aussi en avait au début, mais peu à peu elle s'est dissipée et je me suis retrouvée à faire ses devoirs sans grand intérêt et surtout sans rien recevoir en échange. Je n'avais pas l'habitude de travailler comme ça ... D'accord je faisais toujours mes devoirs à l'avance et j'avais toujours du temps à perdre par la suite, mais c'était pas pour cette raison qu'il fallait qu'une petite élève de cinquième année sans volonté me fasse faire tous ses devoirs sans même y jeter un coup d’œil par la suite. Je suis désolée mais j'en avais assez ... Aujourd'hui en la convoquant, je pensais trouver un moyen de lui redonner l'envie de travailler, lui apporter la foi qu'il lui manquait ces derniers temps, mais j'avais l'impression que c'était peine perdue.

En outre j'étais furieuse, furieuse de pleins de choses à vrai dire. Furieuse qu'en plus d'un an, James, Aphrodite et moi n'avons rien trouvé à propos de la prophétie -nous sommes les seuls au courant à vrai dire- et nous ne savons toujours pas quand elle allait s'enclencher. Furieuse qu'Aphrodite soit de temps en temps si peste qu'elle me nargue sans tenir compte de mes émotions et me mène vers l'envie de lui en vouloir. Furieuse qu'Ezechiel ait trop les yeux pour moi pour s'intéresser à ma sœur qui est fou de lui. Furieuse que James ne me voit que comme une simple amie. Enfin, j'étais furieuse de devoir me retrouver là, en face d'une incapable qui ne veut pas travailler et qui trouve toujours le moyen de me faire céder à ses caprices. Mais aujourd'hui, je ne lâcherai pas l'affaire de si tôt, j'étais tellement énervée que mes poings étaient serrés autour de quelques herbes de la pelouse et que de la terre se coinçait sous mes ongles. Soupirant, je repoussai mes affaires du pied pour m'approcher de Shay et pour regarder son agenda par dessus sa tête. Histoire de la magie ... j'avais vu juste. “Oui, histoire de la Magie. Mais c’est trop compliqué ...” Le désespoir s'installait à nouveau en moi. L'histoire de la magie n'est pas une matière que j'apprécie non plus mais je m'y débrouille assez bien et j'essaie au mieux d'écouter les cours ennuyants du professeur Binns pour être sûre de toujours m'en sortir lors des examens. Haussant les épaules, je répondis donc à Shay “C'est pas si compliqué que ça quand tu essaies de chercher ! C'est un devoir à la maison, t'as tous les livres de la bibliothèque à disposition. Et en plus attendant ...” Je regardai le parchemin qu'elle tenait entre les mains avec l'intitulé du sujet écrit de façon manuscrite en patte de mouche. “Hum. Décrivez les différentes étapes de la révolte des gobelins en Grande Bretagne durant les années 1600. Les gobelins, je crois que c'est le sujet le plus passionnant qu'on peut avoir en histoire de la magie. Aller, dis moi pas que tu sais rien de cet évènement !” Je l'observai. Je commençai à bien connaître Shay à force de la rencontrer dans les couloirs, d'enlever des points à sa maison et de devoir la punir de quelques petites bêtises bêtes. Elle était comme ainsi dire assez hyperactive, mais elle avait beaucoup de talents, elle était intelligente et ça je le savais. Il fallait seulement qu'elle se donne la peine de réussir. Je sentais qu'elle préparait à nouveau un de ses numéros de charme qu'elle me faisait souvent pour que je lui fasse ses devoirs, mais aujourd'hui je n'avais pas que ça à faire. La bibliothèque m'attendait. “Calliiiiiiiiiiiiiiiiiiiie … S’il te plaiiiiiit !!!” Je lui fis les gros yeux en essayant de montrer au mieux que je ne voulais surtout pas céder cette fois et je répondis avec sévérité et dureté “Non pas cette fois Shay. Ce serait un devoir plus compliqué, PEUT-ÊTRE que je pourrais te faire quelques lignes de devoir, mais là, tu vas trop loin. Si tu n'arrives même pas un devoir comme celui-ci, tu n'arriveras à rien pour tes BUSE. Je sais que l'Histoire de la magie ne sert à rien pour toi et je conçois que ce soit le cas, je plussoie même. Mais une fois de plus, faire tes devoirs ne te fera pas réussir tes examens.” Je la regardai fixement, et je lisais dans ses yeux sa détermination. Elle ne lâcherait pas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   Jeu 28 Juil - 9:51

    Pauvre Callie. Elle semblait autre part en ce jour. Et cela Shay l’avait remarqué lorsque, la blondinette avait regardé ses deux amis partir alors que elle, elle la pauvre Gryffondor, devait donné des cours de rattrapage et de l’aide aux devoirs pour une hyperactive de cinquième année. Bah’, si tu voulait pas, tu avait pas qu’a proposer. Et de toute façon, Lucy elle aussi, aidait Shay pour ses cours, et avouons que ça marchait mieux. Vu qu’aussi, elles papotaient ensemble entre deux exercices. Alors qu’avec Callie, il fallait juste travailler contentieusement , en silence. Beuh. C’est nul le silence. En tous cas pour la rouquine, ce n’était appréciable. Il fallait comprendre aussi, chez la famille Ackerley, il faut demander la permission pour parler, et si on ne te l’accorde pas, et bien tu te tais. Sympa hein ? Jetant une regard à la jeune fille qui lui tenait compagnie, Shay remarqua qu’elle était dans ses pensées. Mais l’expression recouvrant son visage n’avait rien d’apaisée. Plutôt, furieuse, comme lorsque Shaya avait envoyée un sortilège sur cette Serpentard de sixième année. Comme s’appelait-elle déjà…Ah oui ! Athéna. Sortant son agenda pour regarder ce qu’elle avait à faire pour le lendemain, la Serpentard vit alors qu’elle avait un devoir d’Histoire de la Magie. Naaaaaaaaaaan. Tout, mais pas ça. L’Histoire de la Magie, c’est vraiment une plaie. En plus, la révolte des Gobelins là, ça ne passionnait pas vraiment Shaya. Vivement le prochain devoir de métamorphose, là, elle était quasiment sûre de le réussir. Sentant une tête au dessus de son épaule, elle sentit que, enfin, Callie avait cessée de rêvasser. Dommage. Se retournant et lui disant la matière sur laquelle il faudrait travailler, et qu’elle n’avait pas vraiment envie. En même temps, la rousse attrapa son morceau de parchemin roulé soigneusement aux côtés de son livre, et le déroula, regardant avec attention le sujet.

    - C'est pas si compliqué que ça quand tu essaies de chercher ! C'est un devoir à la maison, t'as tous les livres de la bibliothèque à disposition. Et en plus attendant ...Hum. Décrivez les différentes étapes de la révolte des gobelins en Grande Bretagne durant les années 1600. Les gobelins, je crois que c'est le sujet le plus passionnant qu'on peut avoir en histoire de la magie. Aller, dis moi pas que tu sais rien de cet évènement !
    - Si tu le dis. Hormis qu’ils ont utilisés l’auberge de Pré-Au-Lard comme Quartier Général, rien du tout.


    Comme-ci la miss était une fanatique des Gobelins. Non non, pas vraiment. Regardant la blonde avec attention, elle vit que celle-ci jeta à nouveau un regard à James Potter. Mais c’est pas possible ça ! On dirait Shay avec Jensen des fois. Comme-ci ils étaient…OH JE SAIS ! Naaan ! Jure ! C’est pas possible ! Callie Walden et James Potter ! BWAHAHAHAHA ! Au moins, si ça ce trouve, elle pourrait aider Callie dans quelque chose. Mais , mieux vaut-il attendre encore un peu avant de lui dire. Shay, tout en gardant sa trouvaille bien au chaud dans son petit cerveau, implora comme à son habitude Dame Walden pour qu’elle lui fasse son devoir. Mais elle ne semblait pas prête à céder tout de suite en ce jour. C’est fort dommage. Ce remettant droite et assise dans une position convenable, la rouquine , écouta la Gryffondor avec un air dépité.

    - Non pas cette fois Shay. Ce serait un devoir plus compliqué, PEUT-ÊTRE que je pourrais te faire quelques lignes de devoir, mais là, tu vas trop loin. Si tu n'arrives même pas un devoir comme celui-ci, tu n'arriveras à rien pour tes BUSE. Je sais que l'Histoire de la magie ne sert à rien pour toi et je conçois que ce soit le cas, je plussoie même. Mais une fois de plus, faire tes devoirs ne te fera pas réussir tes examens.

    Dit aussi que Shay c’est une inculte, une bonne à rien. Non mais ! Et puis, de toute façon, elle est vouée à un avenir de Mangemorte à cause de ses parents, bien qu’elle en ait rien à cirer de la Magie Noire et qu’elle préférerait faire partie des héros gentillet que des méchants perfides et la plupart du temps, perdant. En tous cas, c’était comme ça dans les contes. Et puis, c’est un gros devoir. Enfin je crois. Prenant sa plume, bien décidée à lui montrée qu’elle n’était pas une incapable, elle se mit en position de travail, et commença à faire son devoir, sans l’aide de personne. Oui, Shaya est capable de travailler sans l’aide de personne. Surtout quand Lucy lui avait montré son devoir dessus. Avouons qu’ensuite, c’est déjà plus facile. Enervée et écrivant rapidement, elle n’entendit plus aucun mot de la part de Callie.

    - Va voir ton James. Si je fais des conneries avec mon devoir, tu en seras responsable.

    VLAN ! Quand Shay est pas contente, Shay fait pas de cadeaux. Un point c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie L. Walden
gryffondor ◈ courage, force et hardiesse


✔ date d'inscription : 26/12/2010
✔ prénom/pseudo : Elodie & Shakespearette
✔ âge : 24
✔ nombre de messages : 1068
✔ avatar : Amy Adams
✔ copyright : © hexactic
ϟ âge : seize ans
ϟ sang :
  • sang mêlé
ϟ maison : Gryffondor
ϟ baguette : bois d'aubépine, plume de phénix, 22,7cm
ϟ grade particulier : préfète
ϟ appartenance aux clubs : fondatrice de l'Armée pour l'égalité
ϟ patronus : un somptueux phénix
ϟ épouvantard : le professeur trelawney annonçant la prophétie que Callie connaissait maintenant par coeur


lumos
♣ relationships:

MessageSujet: Re: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   Ven 29 Juil - 13:11


“ travail en grand air
avec mon filleul de tutorat shay e. ackerley

D'accord, j'avoue que je peux être assez désagréable de temps en temps, mais ça m'arrive que quand le temps est maussade ou quand quelqu'un que j'apprécie énormément habituellement m'a provoqué jusqu'à ce que je ressente une certaine haine envers elle. Aujourd'hui c'était Dominique -ah elle déteste qu'on l'appelle par son premier prénom- qui avait tenté de me déstabiliser et de me narguer face à cette petite Shay qui n'avait pourtant rien fait pour être là aujourd'hui en face de moi. Je soupirais continuellement et m'en voulais déjà d'avoir injustement engueulé Shay. Malgré tout, je maintenais le fait qu'elle devait faire ses devoirs toute seule. Après tout, durant toute la première partie de ma scolarité, je me suis débrouillée toute seule comme une grande, je n'ai jamais eu à avoir recours à mes parents ou à des personnes très intelligentes -comme ma sœur- pour faire mes devoirs. Bien que je sois à Gryffondor, j'avais mes qualités concernant ma scolarité et personne ne me l'enlèvera.

Shay semblait vexée par ce que j'avais dit, en tout cas, je la vis attraper sa feuille de parchemin, sa plume, son pot d'encre et se mettre au travail sans que je ne lui demande de le faire. Soit elle était malade, soit elle avait quelque chose derrière la tête. Je pense que la deuxième solution était la mieux. Il fallait quand même pas croire, Shay était une personne rusée et intelligente, pleine de bonne volonté et avec un caractère hors du commun, mais elle en restait gentille et pouvait, seulement quand elle le voulait, être polie avec les personnes qu'elle appréciait. Ne trouvant plus mot à dire, j'observai par dessus son épaule les quelques mots qu'elle griffonnait avec son écriture minuscule ; heureusement que j'avais une bonne vue et un instinct de décryptage hors pair. Pendant qu'elle écrivait, j'avais l'impression qu'elle me surveillait avec un œil derrière sa tête, mais étant tellement concentrée par ce qu'elle écrivait, je sursautai totalement lorsqu'elle reprit la parole. “Va voir ton James. Si je fais des conneries avec mon devoir, tu en seras responsable.” La regardant avec des gros yeux, je ne savais d'où elle avait sorti cette idée. Souriant et me retenant de rire, je lui répondis “Tu rigoles ? Je te laisserai pas massacrer ton devoir alors que je sais très bien que tu as les moyens de le finir en bonne et due forme. Il te suffit seulement d'un coup de pouce. Et puis James sera parfaitement bien avec sa cousine prétentieuse parce qu'ils ne trouveront de toute façon rien sans moi !” Je n'en avais pas trop dit ? Non, ça allait, rester mystérieuse, c'était le mieux à faire. Je soupirai, Shay semblait s'être arrêtée d'écrire, mais ses yeux étaient toujours fixés sur son parchemin, était-elle vexée, boudait-elle ? Je n'en savais trop rien, donc je repris malgré tout le fil de notre rencontre “Bon alors, montre moi ce que tu as déjà écrit ! Plus vite on aura fini et mieux ce sera. On pourra alors s'entraîner aux sortilèges. La pratique c'est carrément mieux n'est-ce pas ?” Je la fusillais du regard de côté. Ce n'était pas méchant, mais c'était plutôt pour lui faire remarquer toutes les fois où je l'avais attrapée à faire des bêtises, à lancer des sorts aux plus petits ou à invoquer un duel à un élève de son niveau qui n'avait rien demandé.

Ensuite je me tournai face au lac et regardai les montagnes qui s'élevaient dans les environs. Que j'aimais ces jours ensoleillés. Bien qu'ils soient particulièrement frais, c'était bien de travailler au grand air, même quand c'était pas moi qui travaillais entièrement. Shay est intelligente, même très intelligente, c'est seulement la volonté qui lui manque. Si seulement elle pouvait lire dans mes pensées, la légilimancie, c'est ça qu'elle devait développer, mais elle ne pourrait jamais lire mes pensées car l'occlumancie était sans aucun doute mon domaine de prédilection. Soupirant de mes pensées embrouillées et inutiles je regardai ma montre qui m'indiqua que James et Aphrodite rôdaient près de la réserve de livres ce qui me fit penser à quelque chose. “Hum, dis Shay, tu as déjà essayé de pénétrer dans la réserve sans permission ?” J'étais sûre même en ne voyant pas ses yeux qu'elle me regardait avec ces gros yeux que l'on ne faisait que lorsqu'on était étonné. “T'inquiète ! C'est pas pour te punir, il y a prescription !” Je souris toute seule à ma pseudo-blague et continuai à regarder le vide, ou tout du moins les légères vagues qui ornaient le lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden   

Revenir en haut Aller en bas
 

I hear the ticking of the clock,i'm lying here the room's pitch dark || Callie L. Walden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: RP archivés-