AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Fin d'une interminable partie de cache-cache ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Fin d'une interminable partie de cache-cache ?    Mer 3 Aoû - 16:47

Fin d'une interminable partie de cache-cache ?

Participants au rp ◈ Séverus Rogue & Galatée Ashby
Cadre spatial de l'action ◈ Les cachots
Cadre temporel de l'action ◈ Peu après la rentrée, un jour de la semaine, au cours d'une nuit sans lune.
Statut du sujet ◈ En cours



Le crépuscule ! Enfin ! Galatée fixait de son regard d’émeraude les derniers rayons de soleil embrasant la façade ouest du château. Debout depuis plusieurs minutes, adossée sur le rebord de la fenêtre, la jeune femme était plongée littéralement dans ses pensées. Aujourd’hui, avant de se rendre dans la Grande Salle, elle avait pu approcher le Baron Sanglant. Ils s’étaient entretenus pendant plus d’une heure ! Malgré son arrogance et sa brusquerie, il n’en était pas moins surpris et plutôt agréablement d’ailleurs, qu’on l’écoute. Lui qui adorait terroriser les élèves en fondant sur eux avec son épée, s’était révélé aussi doux qu’un agneau ou presque. Mais le naturel reprenant vite le dessus, il n’avait pas épargné certains Gryffondor en route vers leurs cours de potions, leur causant une peur bleue dans les cachots.

Les cachots, il s’agissait précisément du lieu occupant son esprit depuis des années pour être sincère. La raison ? Sévérus Rogue ! Cette récente conversation avec l’antique fantôme de Serpentard lui avait redonné un peu d’espoir. Cela faisait à présent seize ans, dès son entrée à Poudlard qu’elle le guettait. Il fallait bien avouer que l’histoire de cet ancien professeur n’était pas commune. A la simple curiosité de le rencontrer avait succédé, une profonde admiration. Plus on abordait la vie de cette victime de Voldemort, plus elle lui vouait un véritable culte, secret bien entendu. Qui aurait compris de tels sentiments pour un revenant et même un fantôme jamais vu ou aperçu ? Pendant ses années de scolarité, préférant oublier Sévérus dans les livres d’étude ou les cours pratiques, elle n’avait pas tenté le diable, c'est-à-dire le concierge et s’était conformée au règlement en ne quittant jamais la salle commune des Serdaigle. Dur dur ! Vous pouvez le croire !

Nouvelle condition ! Nouvelles données ! Elle avait été reçue à la fin de son cursus scolaire par la directrice pour un poste en adéquation avec ses facultés, et qui avait-elle vu dans un des portraits des directeurs ? Rogue ! Ca n’avait duré que quelques minutes, pas un échange n’avait eu lieu car il s’était enfui … (comme d’habitude ? ) mais qu’importe, à présent elle était libre de se balader dans Poudlard, nuit et jour. Elle avait profité de ce pouvoir bien des fois depuis l’an passé. De Mimi Geignarde à Peeves en passant par Cuthbert Binns, tous avaient reçu cette professeur peu commune chaleureusement (si on peut s’exprimer ainsi) et Rogue, oui même lui avait dit trois mots au bout de cinq mois. Mais cette maigre victoire avait fini par s’estomper, car elle ne pouvait passer toutes ses nuits à prier pour qu’il lui adresse la parole. C’était seulement aujourd’hui, que le baron sanglant l’avait inconsciemment requinquée. Peut-être tout n’était pas encore perdu ! Allait-elle faire d'une pierre deux coups chez les revenants de Serpentard ?

Lorsque sa décision fut mûrement réfléchie, l’obscurité la plus totale régnait sur le château. Pas un croissant de lune n'éclairait la forêt interdite. Les cloches au loin sonnèrent les dix heures. Attrapant au passage un chaud manteau pour l’humidité régnante dans les cachots, ainsi que sa baguette, elle longea les couloirs, descendit les cinq étages la séparant du rez de chaussée et s’engouffra enfin dans les sous sols.

- Lumos !

Après une autre ribambelle d’escaliers, elle pénétra dans la salle de cours des potions. L’endroit idéal en somme pour le voir … Elle se chargerait de le retenir s’il montrait le bout de son nez ! Comment ? Telle était la question, mais il fallait procéder étape par étape. Elle s’assit donc confortablement sur l’imposant siège trônant sur l’estrade professorale et attendit …
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fin d'une interminable partie de cache-cache ?    Ven 12 Aoû - 22:30



Le temps semblait couler si rapidement et en même temps si lentement.... Le temps, cette notion après laquelle il avait tant couru, souvent en manquant plus que de raison, surtout quand il devait jongler avec tous ses devoirs, ceux de professeurs, de directeur de maison, de potionniste ravitaillant l'infirmerie quand ce n'était pas l'Ordre ou les Mangemorts, ou encore ceux d'espion à la solde de deux des plus grands mages de tous les temps....

Le temps. Voilà bien une chose qu'il commençait clairement à oublier. Une parmi tant d'autres. Il oubliait... Oui.Il oubliait bien des choses. Il en apprenait d'autres aussi. Mais l'oubli était si facile, bien plus facile au final que de se souvenir. Se souvenir, souvenirs amers, souvenirs âcres, douloureux, souvenirs qui le faisaient sans cesse souffrir inlassablement.... Moui, l'oubli était bien plus facile, bien moins cruel au final. Et après tout, n'était-ce pas tout ce qui lui restait dès lors ?

L'oubli. Qu'il oublie donc, comme on avait sans doute dû l'oublier lui aussi.

Sombres pensées alors qui agitaient, encore et toujours, le sombre fantôme du maître des potions. Fantôme. Il commençait à véritablement bien porté son titre. Se faire oublier autant que faire se pouvait, se contentant de "hanter" les lieux sans montrer le moindre signe de présence, se terrer et se montrer aussi rarement que possible, même pour ses "congénères", tant et si bien que bientôt le fantôme de Rogue ne serait plus que légende. Ou l'était-il déjà ? Pour tout dire, il n'en savait rien, et n'en avait cure.

Sombres pensées donc qui l'agitaient, comme chaque soir, chaque heure, chaque minute, tandis qu'il errait dans les endroits qu'il savait dès lors inusités à cette heure indue de la nuit. Oui, ça il le savait, il était la nuit. Même si le temps n'avait plus de raison d'être pour lui, il avait encore vaguement conscience du cycle de la vie qui gravitait dans les cachots. A cette heure, à cet instant de la journée, il savait les cachots quasiment vides, inhabités aurait-on pu dire. Calmes, sereins, silencieux, froids et vides, tels qu'il les aimait. Tels qu'il les hantait.

Il avait pris quelques habitudes, comme celle, une fois le couvre-feu venu, de revenir errer vers certains lieux auxquels il n'avait eu conscience de tenir qu'une fois qu'il les avait perdus. Comme cette salle de classe dans laquelle, au final, il avait parfois pris plaisir à enseigner, même si la plupart du temps il avait aborré y voir son digne art si ignoblement amputé par l'incapacité congénitale de ces décérébrés d'élèves... Oui, étrangement, cet endroit lui avait été, et lui était encore, assez cher. Il aimait y errer, quand il n'y avait personne.

Et il n'y avait jamais personne d'ordinaire. Mais...

Visiblement, aujourd'hui n'était pas un soir ordinaire, pensa-t-il quand il eut la détestable surprise de voir quelqu'un encore présent dans la salle. Plongé dans ses pensées comme il l'avait été, il avait pénétré la salle sans y prendre garde et n'avait vu l'inopportun, ou plutôt l'inopportune, qu'au dernier moment. Il ne prit toutefois guère de temps pour tenter de faire demi tour le plus rapidement possible, en sifflant son mécontentement sans l'onde d'une gêne.

[HJ : en espérant que cela te plaise. Sinon je peux éditer^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fin d'une interminable partie de cache-cache ?    Ven 19 Aoû - 13:58

Galatée luttait contre ses paupières lourdes. Il fallait bien avouer que le silence de l’imposante pièce ainsi que le faible éclairage étaient de vils tentateurs envoyés par Morphée. Cependant, la jeune professeur connaissait les retombées qu’aurait eu une telle faiblesse, ce n’était vraiment pas le moment. Afin de ne pas se laisser envahir par la fatigue, elle se releva donc et fit quelques pas sur l’estrade dont le bois gémit sous ses pieds. Les bras croisés sur ses épaules, elle réfléchissait une fois encore à la meilleure approche à adopter. Hélas le temps de mûrir une quelconque stratégie lui manqua. Le professeur Rogue ou plutôt son fantôme venait de faire irruption dans la pièce … Elle se figea sur place et ne sut tout d’abord rien dire. Deux raisons à cela : elle ne l’avait jamais vu d’aussi prêt et elle ne l’attendait pas à cette heure malgré la nuit déjà bien tombée. Quant à l’accueil qu'il lui réserva, ça ne l’encouragea absolument pas, ceci dit elle n’allait pas baisser les bras aussi facilement après seize années. Oh non ! La demoiselle était têtue et patiente !

- Pardon de m’être introduite dans votre salle de cours …

Des excuses ? Elle agissait plus par courtoisie que par pur calcul pour le retenir mais ça ne pouvait pas être une mauvaise chose quoiqu’il en soit. Non ? De plus, elle n’aimait pas empiéter sur le territoire des autres, c’était un principe, que son interlocuteur soit mort ou vivant. D’ailleurs la technique qui avait toujours payé avec les revenants, était bien celle de les considérer comme tout être humain banal que l’on croise dans la rue, avec un esprit, une mémoire, et des sentiments. C’est ce qu’elle tentait d’enseigner à ses élèves chaque jour, des élèves très souvent pétrifiés par toute idée de mort ou d’y être confrontés par les âmes perdues qui hantent certains lieux. Ses élèves n’étaient pas t-ils pas pour beaucoup des moldus ou des sangs mêlés fuyant les cimetières ? Cette rude tâche était en elle-même un travail à temps plein !

Malgré cette introduction polie, le courant semblait malgré tout mal passer une fois encore entre eux. Séverus Rogue rebroussait chemin à peine entré et sifflait entre ses dents. Improviser était tout ce qui lui restait à faire. Connaissant le personnage, son cynisme légendaire, son goût pour la solitude et la fuite en avant très prononcé, elle devait trouver ses mots vite et bien. Une sorte de bombe en quelque sorte pour qu’il cesse de partir à la vue du moindre être vivant.

- Je connais un moyen pour que vous reveniez à la vie !

En effet, elle en connaissait un ou tout au moins, quelques expériences et quelques recherches à ce sujet s’étaient révélées fructueuses ! Ce n’était pas une quasi vérité, mais ce n’était pas non plus un mensonge. Pourquoi cette quête de l’impossible ? Pour lui, pour eux, enfin pour qu’il devienne possible qu’un jour … elle chassa ses pensées bien vite. On n’en était pas là et sans doute malgré son enveloppe charnelle revenue, Lily Evans l’emporterait largement. Amoureuse d'un fantôme, jalouse d'une morte, très souvent la jeune femme se disait que quelque chose ne tournait pas rond chez elle. Toujours est-il que Galatée ne faisait pas le poids face à la défunte épouse Potter et elle ne le savait que trop bien ! C’était déjà une grande victoire d'avoir apparemment retenu Rogue plus d’une minute dans la pièce, car oui il se trouvait toujours devant elle !

- Mais pour cela, il faudrait que vous acceptiez enfin que nous ayons quelques conversations au cours des prochaines semaines ! Je voudrais me concentrer sur votre résurrection plutôt que sur une partie de cache cache digne de premières années !

Son ton s’était tout à coup teinté de reproches et on put également noter une certaine lassitude. Une petite agressivité qu’elle tenta de réparer très vite.

- Désolée de ne pas donner dans la dentelle … Euh je ne me suis pas présentée … Je suis Galatée Ashby, professeur de bilocation ici même depuis deux ans …

Un sourire rempli d’espoir se dessina sur ses lèvres. Allait-il enfin rester ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fin d'une interminable partie de cache-cache ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Fin d'une interminable partie de cache-cache ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: RP archivés-