AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Jeu 4 Aoû - 13:57

Confidences à la lisière de la Forêt

Participants au rp ◈ Midnight R. Stinslon & Athéna E. Kingdom
Cadre spatial de l'action ◈ La lisière de la Forêt Interdite
Cadre temporel de l'action ◈ Samedi après-midi d'Octobre
Statut du sujet ◈ En cours



    Athéna était bien heureuse d’être enfin en week-end. La jeune fille avait en effet eu une longue semaine de cours, en plus du Pacte du sang qu’elle avait mis en place avec Castiel, dans l’espoir de repousser les Cracmols de Poudlard et de ne plus jamais les voir. Pour elle, c’était une abomination que de voir des Sorciers sans pouvoirs magiques, qui volaient la Magie aux Moldus. Ils n’avaient donc pas leur place dans l’école et le Pacte du Sang s’était juré de tout faire pour en venir à bout…

    Athéna avait donc finit ses devoirs en début d’après-midi. Castiel se trouvait avec Jensen et la brunette ne savait donc pas trop quoi faire, assise seule dans la Salle Commune des Serpentard. La salle était pour une fois assez calme puisque les trois sixièmes années qui composaient sa bande n’étaient pas là. L’héritière Kingdom jeta donc un coup d’œil par l’un des vitraux de la Salle Commune qui donnaient sur l’intérieur du lac, tout en se demandant si elle ne ferait pas mieux d’aller prendre un peu l’air. Après tout, elle avait un peu de temps de libre avant sa prochaine leçon avec Dunkan, dans la soirée.

    La Verte et Argent sortit donc de la Salle Commune en faisant pivoter le tableau qui gardait l’entrée avant de se retrouver dans les couloirs des Cachots, remontant les escaliers jusqu’à franchir la porte d’entrée du Hall. Elle avait besoin d’être seule et au calme. Et s’il y avait bien un endroit qu’elle savait calme dehors, c’était la Forêt Interdite. N’allez pas croire qu’elle allait rentrer dedans. Elle allait juste se contenter de rester à la lisière puisque les plus courageux n’avançait pas plus… Et qui sait, elle trouverait peut-être quelqu’un ? D’ailleurs, un peu plus loin devant elle, elle pouvait voir l’une des filles de sixième année. Arquant les sourcils, Athéna s’approcha donc de Midnight, tout en l’interrogeant :

    -Salut Midnight! Tu n’es pas avec Crystal et Lizbeth ? Tu ne serais pas en train de préparer un mauvais coup par hasard ?

    Athéna se mit donc à fixer la plus jeune de son regard acier. Elle ne cherchait pas d’explications puisque de toute manière, elle était bien la première à préparer des mauvais coups elle-même. Elle souhaitait en fait juste savoir si son amie avait besoin de ses idées génialissimes dans ses plans. Dans le cas contraire et bien la septième année se contenterais juste d’observer en faisant un peu la conversation à la plus jeune. Elles pourraient par exemple discuter du Pacte du sang toutes les deux et voir si les trois filles en avaient discuté ensemble et avaient déjà quelques idées. Dans le cas contraire, elle monteraient bien un plan toutes les deux…

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Ven 5 Aoû - 13:32



(c) Danc!ng ma || Blink 182 - Shut Up

« Combien, tu m’as dit ? »
« Vingt-cinq gallions. »
« Excuse-moi, combien ? »
« Vingt-cinq gallions. Sans marchandage. »

Midnight pencha un peu la tête sur le côté, prenant sa tête d’innocente. Elle argumentait depuis près d’une heure pour récupérer un sac de boulettes – de quoi ? Pas de viande en tout cas – et avait réussi à faire baisser le prix de plusieurs gallions. De quarante à vingt-cinq. Mais vingt-cinq, c’est encore trop cher, son dealer fumait ce qu’il vendait ou quoi ? Elle lui achetait huit gallions le sachet depuis des années, un passage de huit à quarante, puis vingt-cinq, c’est une pilule difficile à avaler, voire carrément impossible à avaler. Et en plus de l’arnaquer, ce connard voulait stopper le marchandage ? Une lueur malsaine passa dans ses yeux, avant qu’elle ne refuse en bloc. Fin du marchandage, quoi. Finalement, elle le prévint qu’elle comptait changer de fournisseur car ses tarifs étaient exorbitants, puis elle fit sa traînée. Elle attendit plusieurs heures, puis prit sa tête de demoiselle de bonne famille hyper candide pour aller chercher un prof et l’avertir que monsieur, je crois que machin, il vend de la drogue dans l’école, c’est mal ça non ? Pris sur le fait avec de la drogue sur lui, l’élève ne put pas se défendre, fit perdre un nombre incroyable de points à sa maison, et quand il tenta de se défendre en plaçant que Night aussi lui en achetait, le prof le colla jusqu’à la fin du trimestre, tirant un sourire sardonique et fin à la jeune Serpentard. Bien fait, fallait pas essayer de m’arnaquer.

« Tenez mademoiselle, allez jeter ça s’il vous plaît. »
« Oui professeur. <3 »

Ô miracle. En plus de l’entuber bien profond, elle venait de récupérer l’intégralité de sa cargaison. Sérieux non c’pas possible. Jubilant en silence, elle affronta le regard haineux de son ex fournisseur, lui renvoyant un regard moqueur. L’élève partit avec le professeur qui lui prodiguait une leçon de morale, et la vile Serpentard fit demi-tour en sautillant, toute contente. Elle s’éloigna donc, ouvrit sa petite boîte à tabac à fond indétectable, et y mit tout ce qu’elle venait de récupérer en souriant, avant de balancer les sachets vides à la première poubelle qu’elle croisa sur son chemin. Puis elle alla se vautrer dans le coin le plus calme qu’elle connaissait, à la lisière de la forêt interdite. Elle s’assit, répandant ses fringues et ses cheveux autour d’elle, et sortit son bouquin de cours pour finir son devoir de potions. Potion qu’elle apprenait en ce moment ? La tue-loup, chose très comique vu qu’elle en faisait tous les mois depuis deux ans, quand elle avait appris que Castiel, sa grande sœur spirituelle, était une louve-garou. Son devoir fut rapidement torché, elle fit un sort à la fin de sa plume en sucre, regardant passer un groupe d’Hippochoris de son regard torve et méchant. Puis elle agita discrètement sa baguette, et en fit trébucher un, faisant trébucher les autres dans le même mouvement. Elle sourit d’un air moqueur et ne se manifesta pas quand ces sales tares de l’espèce se relevèrent eh cherchant le coupable, préférant replonger le nez dans son bouquin en mode je n’ai rien vu désolée.

En parlant de ces êtres immondes … Elle se contentait de petites blagues sans conséquences. Faire un croche-pied c’est rigolo, mais ce qu’elle avait fait en botanique était mieux. Elle avait lancé un sortilège cuisant à une plante carnivore, qui avait mordu un Bouffondor et frappé un cracmol avec son pot de terre cuite. Bien fait pour eux. Ca avait fait le tour de la salle commune d’ailleurs, c’est fun. Mais bon, les trois pestes n’avaient plus d’idées pour embêter les gens maintenant. En pousser un dans l’eau, foutre le feu à sa robe … Eh, foutre le feu à la robe d’un cracmol, mais ça c’est une idée. En ricanant discrètement, elle attrapa son sac et sortit sa boîte à tabac, se roulant une clope avec précaution. Personne à gauche, personne à droite, personne en face, personne derrière … Parfait. D’un geste vif, elle sortit une petite boule de drogue qu’elle écrasa en vitesse dans sa clope, finit de la rouler et referma son sac. Personne ne l’avait vue … Ou pas, vu qu’on venait de lui adresser la parole. Elle sursauta, rattrapa sa cigarette avant qu’elle ne tombe au sol, et leva la tête vers celui qui osait l’embêter. Son expression indignée disparut rapidement quand elle reconnut Athéna, une fille de son groupe d’amis.

« Saluuuuut Athéna. Eh non, je ne suis pas avec elles, j’crois qu’elles font un mauvais coup devant la tour de Bouffondor. »

Après un petit sourire laconique, la Serpentard alluma sa clope coupée à l’herbe, en tira une grande bouffée, qu’elle savoura tranquillement pendant plusieurs secondes avant de recracher la fumée en ronds parfaits. Ca fait trop du bien.

« Pour ce qui est des mauvais coups … T’as du entendre parler de mon exploit en botanique je pense. J’ai essayé un truc aussi, verser des colorants dans la flotte des cracmols, t’sais qu’ils rentrent dans leur salle commune en plongeant la tête dans un bassin d’eau ? Fin, ça n’a pas marché. Le noir s’est dilué et a disparu. Fais chier. »

Elle tira une nouvelle bouffée de sa cigarette pour refaire des ronds, et releva la tête vers sa camarade.

« Et toi, des idées ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Ven 5 Aoû - 19:53

    « Pour ce qui est des mauvais coups … T’as du entendre parler de mon exploit en botanique je pense. J’ai essayé un truc aussi, verser des colorants dans la flotte des cracmols, t’sais qu’ils rentrent dans leur salle commune en plongeant la tête dans un bassin d’eau ? Fin, ça n’a pas marché. Le noir s’est dilué et a disparu. Fais chier. »

    Tout le monde dans l’école avait bien sûr entendu parler de l’exploit de Midnight en cours de Botanique. Elle avait apparemment lancé un sortilège sur une plante carnivore qui avait mordu un Bouffondor, tout en assommant un Cracmol avec son pot de terre. La jeune fille sourit rien qu’à cette pensée alors que Midnight était assise à terre, fumant sa cigarette, tout en fixant Athéna. La jeune fille resta alors silencieuse, ne disant rien, se contentant elle d’observer la lisière de la forêt interdite. A vrai dire, elle n’avait pas tellement d’idées concernant les Cracmols. Elle était bien trop obnubilée pour le moment à tenter de devenir Animagus avec Dunkan rien que pour protéger Castiel. Elle avait tout de même des idées en réserve comme par exemple tenter d’entrer dans leur Salle Commune et de mettre le bordel dans leurs affaires. Le problème était qu’en réalité, ils étaient les seuls à pouvoir rentrer dans leur Salle Commune puisqu’ils devaient plonger leurs visages dans de l’eau. Ca aurait été bien plus facile s’il s’agissait seulement de donner un mot de passe ou de répondre à une énigme… Mais le professeur Callaway en avait décidé autrement puisqu’elle savait que certains élèves leur feraient du mal. Athéna la première d’ailleurs… C’est pour cela d’ailleurs que la jeune fille avait crée avec Castiel le Pacte du Sang, dans l’espoir d’avoir un clan avec qui elles pourraient trouver des idées contre les voleurs de Pouvoirs Magiques. Seulement, pour le moment, elle avait peu de membres. Bien évidemment, sa bande en faisait partie, ainsi que Castiel et il y avait aussi une Poufsouffle qui répondait au nom de Chaterley.

    -Pourquoi n’es-tu pas avec les deux autres à jouer toi aussi un tour aux Bouffons ? Elles t’ont laissées tomber ?

    Athéna n’avait pas tord. Effectivement, les trois filles étaient tout le temps ensemble pour jouer des mauvais tours aux autres. Il était rare de les voir séparées à ce moment là à moins qu’elles ne se soient disputées. La jeune fille resta donc silencieuse un moment, avant de tourner son regard acier vers son amie, tout en répondant alors :

    -Faudrait réussir à casser leur bassin pour pouvoir rentrer à tout va dans leur salle commune et mettre le bordel… Mais il faut trouver un moyen de le briser…

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Dim 7 Aoû - 21:04



(c) Danc!ng ma || Pokémon - Black version ending

Sacrée petite Athéna. M’enfin, petite, c’est vite dit. Elle était la plus vieille des deux, et aussi la plus réactive, mais quand on voit l’apathie dans laquelle Night est capable de tomber, on se dit que c’est facile. Mine de rien, de tout le groupe d’amis, Midnight était peut-être la plus dangereuse. Le feu sous la glace, la main de fer dans le gant de velours, la plus sadique de leur petite meute de tueurs assoiffés de sang et de pouvoir. Bref. Gentiment, Athéna la laissa débiter son petit laïus d’une voix monocorde, tirer une taffe ou deux pendant ledit monologue, et finalement elle prit la parole. Quand elle ouvrit la bouge, Night se tut aussitôt, sachant incidemment reconnaître les moments où elle pouvait parler et les moments où elle devait se taire. Et là, elle ne se faisait pas d’illusion, Athéna l’aurait ruiné si elle avait osé lui couper la parole. Aussi se contenta-t-elle de tirer une nouvelle latte à son joint, recracher la fumée après avoir bien noirci ses poumons, et reprendre la parole quand on la lui laissa. Là par exemple, Athéna lui demandait si ses copines l’avaient laissé tomber pour aller joier seule un petit tour à ces débiles mentaux de griffons.

« Non, pas du tout, j’étais juste … Hm, j’avais quelque chose à faire avant. »

Pour expliciter ses propos, Midnight mit la main dans son sac pour en sortir sa boîte à tabac magique, la faire tourner entre ses doigts, et la laisser tomber dans son sac qu’elle referma dans la foulée. Elle se cala, étendit ses jambes, et offrit un sourire carnassier à sa camarade.

« Ca a plutôt bien réussi. Vingt-cinq gallions, qu’il voulait me vendre ça, ce con. J’ai fait ma Poufsouffle de base, je suis allée cafter à un prof, et ce demeuré m’a filé les stocks en me demandant de tout jeter dans la première poubelle. J’ai tout eu gratis, et mon ex fournisseur a écopé de quatre heures de colle tous les soirs jusqu’à la fin du trimestre. »

Tirant une nouvelle bouffée de sa cigarette, elle leva les yeux vers Athéna, qui fixait la forêt d’un air pensif. Night se doutait de quoi elle pensait, de Castiel qui se transformait toutes les pleines lunes, seule. Enfin, seule … Elle avait son frère, et ses amis qui essayaient de l’aider du mieux qu’ils pouvaient. Athéna s’arrangeait pour que personne ne se balade dehors la nuit pendant la pleine lune, et Night, qui ne pouvait pas passer ses nuits à ça, préparait chaque mois depuis deux ans des fioles de tue-loup pour les deux Wellington. Elle mettrait bien le grappin sur le plus viril des deux d’ailleurs 8D. Bref. Revenant à la réalité, elle releva les yeux vers Athéna qui recommençait à parler en disant qu’elles devraient trouver un moyen pour casser le bassin des cracmols et foutre le bordel chez eux. La plus jeune se contenta de hocher la tête, pas vraiment convaincue que ça marcherait.

« J’sais pas. C’te tanche de prof a plutôt bien fait son travail, ça m’étonnerait qu’on puisse le casser comme ça, on n’a pas de connaissances magiques suffisantes pour court-circuiter l’œuvre de tous les profs de Poudlard. »

Elle termina sa clope, l’écrasa sous ses Doc Martens, et la jeta dans l’herbe d’une pichenette désinvolte. Attrapant l’anse de son sac, elle attrapa sa petite tabatière pour se rouler une nouvelle clope, écrasant sa drogue dedans, sachant que ce ne serait pas Athéna qui la dénoncerait. Ce serait osé quand même, c’est son amie. Allumant sa nouvelle clope avec son Clipper, elle recommença à fumer, très tranquillement, et attrapa une mèche pour tirer dessus, lentement, réfléchissant doucement à un plan pour pourrir ces sales cracmols. Mobiliser tout leur faible groupe pour leur faire la peau ? Hm, non, ils risqueraient d’avoir des ennuis ensuite. D’ailleurs en parlant de ce groupe, il n’y avait pas que des Serpentard dedans, une Poufsouffle se tapait plus ou moins l’incruste avec bravoure et hardiesse. Si Night l’avait trouvé fort courageuse au début, elle se posait maintenant des questions. Et tiens, pourquoi ne pas partager ses interrogations avec Athéna ? En temps que fondatrice – ou co-fondatrice mais c’pareil – du projet, elle serait la plus à même de lui répondre normalement.

« Dis, j’me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas, mais c’te Poufsouffle là, tu lui fais confiance ? Moi elle m’inspire pas grand-chose. Ok je trouve ça bizarre qu’un blaireau fasse preuve d’initiative, je ne te le cache pas, mais j’ai entendu dire … »

Elle tira une nouvelle taffe à sa clope et recracha la fumée, avant de se réintéresser à sa camarade.

« J’ai entendu dire qu’elle avait de la smalla chez les cracmols. J’suis peut-être la seule à trouver ça bizarre, mais le fait qu’elle rejoigne un groupe anti-cracmols alors que sa sœur en est une, et qu’elle a l’air vachement accrochée à sa sœur, c’est étrange. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Lun 8 Aoû - 16:40

    Midnight avait bien comprit qu’elle ne devait parler que lorsqu’Athéna lui en donnait l’autorisation. Telle une larbine bien sage, la plus jeune écouta donc son aînée lui demander où étaient passées les deux autres filles. Autant bien démarrer une conversation, non ? La sixième année continua donc de l’écouter, tout en se roulant une deuxième cigarette, ce qui exaspérait quelque peu Athéna. La politesse aurait voulut que la jeune fille écoute son aînée en restant immobile sans fumer. Mais après tout Midnight se fichait bien de la politesse et Athéna aussi d’ailleurs… La jeune fille attendit donc une réponse et se tût alors que l’autre Verte et Argent lui expliquait qu’elle avait en fait des choses plus urgentes à faire. Arquant alors un sourcil, Athéna allait demander ce qui était plus important pour elle que d’embêter des Gryffondor lorsqu’elle vit sa camarade sortir une boite à tabac de son sac. Elle lui expliqua alors comment elle avait coincé son fournisseur qui voulait 25 gallions. Cela fit bien sourire la septième année qui ne put retenir alors un sourire en coin, en croisant ses bras sur sa poitrine, s’imaginant alors la scène mentalement. Midnight était de loin la plus rusée des trois gamines qu’elle avait pris sous son aile pour leur enseigner les bases de l’hypocrisie et de la Magie Noire. C’était aussi la plus redoutable et la plus sadique…

    -Ca ne m’étonnes même pas de toi !

    Commençant à avoir des fourmis dans les jambes, Athéna prit donc place aux côtés de son amie sur l’herbe de la Forêt Interdite, avec grâce et aisance. Elle se mit par la suite à fixer la forêt sombre, comme si elle s’attendait à ce qu’une bête dangereuse en sorte, avant de se retourner vers sa camarade, qui lui disait que la professeure des Cracmols avait plutôt bien fait son travail…

    -J’pensais… Est-ce-que t’as déjà essayé d’y mettre le feu? Ca pourrait peut-être marcher après tout ? Si ça se trouve, ça mettra même le feu à leur salle commune et ils n’auront plus qu’à dormir dehors… Après tout, comme ils n’ont pas leur place dans Poudlard, ils la trouveront peut-être en vivant en ermites dans la Forêt Interdite… Enfin, s’ils survivent aux créatures magiques sans baguettes…

    Que c’était beau de rêver… Mais après tout Athéna se contentait de donner des idées à ses protégées pour ne pas être prise en flagrant délit de fautes. Si sa grand-mère apprenait qu’elle était à l’origine de tous les mauvais coups de l’école et bien elle était fichue… Et son père se mettrait trèèèèèèèèèès en colère. La jeune fille manipulait donc les autres pour qu’ils fassent tout à sa place et elle s’en sortait pour le moment plutôt très bien. Elle savait qu’elle ne risquait pas de rébellion de la part des autres puisqu’elle aimait aussi s’amuser à des jeux sadiques s’ils refusaient de la servir… Les seuls qui lui tenaient tête étaient les Gryffondor. Surtout Weasley, depuis qu’elle lui avait sauvé la vie par un soir de pleine lune… Il y’avait aussi bien Ackerley qui passait ses journées avec les autres rouquines de chez les Rouges. Mais elle était bien plus jeune qu’elle et elle savait qu’elle pourrait aisément lui mettre la pâtée si elle venait à la cafter à ses professeurs. Mais Athéna avait aussi quelques amis parmi les Gryffondor, comme Dunkan par exemple. Dunkan qu’elle essayait par tous les moyens de pousser dans les bras de Castiel…

    -Tu parles de Chaterley ? C’est vrai que la plupart du temps les Jaunes ne font que suivre la majorité. Ca m’a étonné de la voir nous suivre dans notre clan… Je m’attendais à n’y trouver que des Serpentard…

    La conversation venait à nouveau de changer pour parler du Pacte du Sang. Midnight trouvait étrange le fait qu’une Poufsouffle ne fasse partie du clan. Après tout, Athéna aussi était scotchée. En réalité, elle s’attendait à ne voir que des Verts et Argents. Pour le moment, il y’avait bien sûr toute sa bande et Castiel ainsi qu’une Jaune et Noire. Athéna avait dans l’esprit de la mettre à l’épreuve la première et de l’envoyer en mission « suicide ». Elle risquerait vraiment de se faire coller toute son éternité par un professeur si elle échouait. D’ailleurs, Midnight confirmait ses soupçons, Chaterley avait une sœur Cracmolle. Athéna fronça alors les sourcils. Elle, si elle avait eut une sœur Cracmolle, elle aurait sûrement tout fait pour la mettre de côté et rejoindre le Pacte du Sang. Mais d’après les propos de la plus jeune Serpentard, Chaterley était complètement proche de sa sœur… Alors il n’y avait qu’une explication possible à l’appartenance de Chaterley dans le groupe : elle avait été envoyée par la bande ennemie pour faire office d’espionne. La brunette soupira alors avant de lever les yeux au ciel et de tourner une nouvelle fois son regard sur son amie. Elle semblait attendre des hypothèses de la part de son aînée. La septième année ouvrit donc la bouche pour dire ce à quoi elle pensait puis finalement, elle la referma, vérifiant qu’il n’y avait personne pour les surveiller aux alentours, avant de se lancer :

    -D’où tu tiens ça ? Peut-être que la personne en question n’est pas d’une grande confiance non plus… Parce qu’il ne faut pas croire que tous les Serpentard sont comme nous. J’en connais d’ailleurs une qui ne mérite pas du tout sa place là-bas. Donc si tu tiens tout çà d’Ackerley laisse tomber…

    Oui bon, il y avait mieux que de cafter à tout va qui était cette élève en qui il ne fallait pas du tout avoir confiance…

    -Mais je me demandais si Walden ne l’avait pas prise un peu avant pour lui dire qu’on préparait quelque chose contre les Cracmols et qu’elle devait nous espionner… On devrait la tester lors de notre prochaine réunion… Une opération « suicide », voir si elle est capable d’agir contre sa sœur…

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Sam 13 Aoû - 18:41



(c) Danc!ng ma || Aqua - Barbie Girl

Pendant qu’Athéna parlait, Night s’était penchée pour se rouler une seconde clope, et elle sentit que cela ne plaisait qu’à moitié à son aînée. Oh bah tant pis, elle s’y habituerait, après tout elle n’est pas le centre du monde hein. La politesse, rien à faire, le respect se mérite. Bon ok, Athéna avait son respect, certes, mais pas au point de s’immobiliser pour l’écouter religieusement parler, ah que non. Athéna finit par lui laisser la parole, et Night lui raconta comment elle avait roulé son ex fournisseur dans la farine, avant d’esquisser un sourire sournois quand Athéna abonda dans son sens, disant que ça ne l’étonnait pas d’elle. De leur groupe d’amis, en effet, Midnight était de loin la plus sournoise et la plus dangereuse, bien que la plus calme. Douée en magie noire, hypocrite et mielleuse à ses sœurs, Night représentait le feu sous la glace, la méchanceté sous une apparence de fille affable et taciturne. Finalement, alors qu’elle lui racontait qu’elle avait essayé de tagguer le bassin des Hippochoris et qu’elle n’avait pas réussi, Athéna s’assit en face d’elle, la laissant papoter gentiment, avant de lui proposer de foutre le feu au bassin, faisant pétiller les yeux de Night, légèrement pyromane détraquée sur les bords. Et en plus, les laisser dormir dans le couloir ou dans la forêt interdite avec les autres monstres dépourvus de baguette, ah quelle bonne idée. La brune eut un sourire mesquin et commença à réfléchir à l’éventualité de foutre le feu à la salle commune de ces rebuts de l’espèce, avant qu’une évidence ne lui saute aux yeux.

« Eh, attends une seconde, si on fait flamber leur salle commune ils vont loger ailleurs, donc dans les autres maisons, donc on va devoir se taper des cracmols dans notre noble maison. Déjà qu’on doit supporter cette conne d’Ackerley, on ne va pas supporter ses semblables en plus ! »

Night lâcha un soupir exagéré, avant de sourire avec sournoiserie et d’attraper une de ses mèches de cheveux, tout en fumant tranquillement. Elle aimait bien papoter avec Athéna, même si elle détestait ses manières de petit chef à qui tout le monde doit obéir. Ce que sa plus grande n’avait pas compris, c’est qu’elle obéissait simplement parce que ça lui plaisait, si arrivé un moment elle n’était plus d’accord avec elle, elle cesserait de lui obéir. Night n’est ni le chien ni le larbin d’Athéna, n’en déplaise à la demoiselle. Rapidement, le sujet dériva, quand Night dit qu’elle n’avait pas confiance en la Poufsouffle qui traînait dans leur groupe, avant de dire que selon des rumeurs elle aurait une sœur cracmolle. Athéna se pencha pour l’écouter, subitement intéressée, et Night continua donc sur sa lancée, laissant sous-entendre que la Poufsouffle était peut-être une espionne de ces débiles mentaux de Bouffondor qui devaient sûrement avoir déjà créé un groupe de soutien à ces tares de l’humanité que sont les cracmols. Vraisemblablement, Athéna était de son avis vu qu’elle parla de Walden, la préfète de Gryffondor, et d’Ackerley, en lui conseillant de mieux surveiller ses sources, ce qui fit foncer les sourcils de la plus jeune des Serpentard du moment.

« Hé, comme si j’allais écouter ce que raconte cette traînée … »

Night fit une grimace moqueuse et tira une nouvelle bouffée de sa cigarette qui partait à grande vitesse, avant de se réintéresser à la conversation en cours.

« Non, en fait j’ai entendu des Poufsouffle en parler, je crois qu’elles sont des copines de Chaterlay. L’une d’elle a dit qu’elle devait être contente de savoir sa sœur à Poudlard vu qu’elles étaient assez proches, et la seconde a dit que la petite était trop mignonne, je cite. L’une d’elle a demandé comment s’appelait la gosse, et on lui a répondu … Perna, Pernelle, un truc dans ce genre. »

Night laissa planer un petit silence avant de reprendre sur un ton monocorde, comme si elles parlaient de la pluie et du beau temps.

« C’était à la bibliothèque, moi j’étais installée au bout de la table et je travaillais mon devoir d’astronomie. La position des planètes, tout ça quoi. »

Elle agita vaguement la main et fit tomber sa cendre dans l’herbe, avant de tirer une nouvelle taffe, réfléchissant aux paroles d’Athéna. Envoyer Chaterlay en mission suicide contre sa sœur, ouais ça pourrait être marrant à regarder. Imaginer la scène lui tira un petit sourire moqueur, et elle tourna la tête pour cracher la fumée sans intoxiquer sa camarade de maison.

« Hm, ouais ça pourrait être une bonne idée. J’te parie qu’elle n’aura pas le cran de cribler sa sœur chérie de sortilèges, hinhin. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   Dim 21 Aoû - 13:54

    Athéna fixait de son regard acier Midnight se rouler une clope. Pas qu’elle n’avait pas l’habitude mais par pur réflexe, la plus vieille se recula de quelque pas, tout en lançant un regard qui se voulait noir à sa camarade. Si elle voulait se pourrir la santé, elle pouvait le faire, sans envoyer la bouffée de fumée droit sur Athéna. La septième année laissa donc la plus jeune lui expliquer qu’elle avait bien roulé son fournisseur dans la farine en le dénonçant à son professeur qui lui avait remit par la suite tout son stock, histoire qu’elle le jette. Mais bien entendu, Midnight avait tout gardé pour elle, dans un coin plus sûr. Cela n’étonnait guère Athéna qui en fit part à son amie, avant de chercher une solution en ce qui concernait les Hippochoris. Midnight avouait avoir déjà essayé de détraquer leur bassin pour ne plus qu’ils aient de salle commune mais malheureusement, tout son stratège était tombé à l’eau. Athéna proposa donc de mettre le feu au bassin. Après tout, si le truc était magique, soit il était protégé par les flammes et les Cracmols étaient protégés et en sécurité, soit le bassin prenait feu et tout le monde se retrouvait dehors, à dormir dans des sacs de couchages, dans la Grande Salle. Une idée grandiose pour Athéna qui ne voyait aucun obstacle à ce genre de chose. Mais Midnight en voyait visiblement un puisqu’elle disait avec désespoir que par la suite, les autres dormiraient avec eux… La brunette haussa donc les épaules, visiblement contrariée que la plus jeune ne daigne vouloir adhérer à son plan, simplement parce qu’elle ne voulait pas partager sa chambre avec un de ses Cracmols. La septième année roula donc les yeux au ciel, soupirant d’exaspération, tout en croisant ses bras sur sa poitrine. Si les trois filles qui lui servaient d’amies commençaient à se rebeller contre ses ordres, elles risquaient sérieusement de souffrir… Restant alors silencieuse un moment, Athé’ ne dit rien, se contentant de fixer les arbres de la forêt interdite derrière Midnight, avant de se lancer :

    -Si on fait flamber leur salle commune ils dormiront dans une autre salle comme tu l’as dit. Mais qui te dit qu’ils ne dormiront pas dans la Grande Salle ? Après tout, tu crois vraiment que leur prof va leur donner nos mots de passe et tu crois réellement qu’ils auront assez d’esprit pour répondre à l’énigme des Piafs ?

    Tournant alors son regard acier sur la plus jeune, Athéna haussa les sourcils, attendant une réponse de sa part. Mais Midnight se contentant seulement de continuer à fumer, tout en jouant avec une mèche de ses cheveux, ce qui agaça Athéna. La Septième année allait donc lui lancer un sort pour qu’elle parle lorsque la conversation changea du tout au tout : Midnight avait quelques doutes sur Chaterley. Elle avait entendu des rumeurs comme quoi la Poufsouffle avait une sœur Cracmolle qui avait fait son entrée à Poudlard. Mais d’après ces rumeurs, les deux jeunes étaient proches et Midnight ne voyait pas ce que faisait Chaterley dans le groupe du Pacte du Sang. Croyant qu’elle tenait toutes ces rumeurs de Walden et Ackerley, Athéna lui conseilla donc de se méfier mais l’autre brunette lui répondit sèchement qu’elle n’écoutait pas des traînées pareilles. Athéna sourit alors en coin. Elle savait très bien que ce n’était pas du tout le genre de son amie de faire confiance à ce genre de personne. Seulement, elle n’avait pas vraiment confiance en la jeune fille et se doutait bien qu’il arriverait un jour où elle l’enverrait balader et ne lui obéirait plus… La seule à qui Athéna accordait toute sa confiance restait Castiel, qu’elle considérait comme une sœur. Mais les trois autres filles n’avaient pas sa confiance du tout, bien que Midnight passait au-dessus des deux autres puisqu’elle aussi aidait Castiel… C’est donc sans sourire mais plutôt d’un air mystérieux qu’Athéna ne put s’empêcher de lancer, sur un ton quelque peu sarcastique et méfiant envers sa camarade un peu plus jeune :

    -J’espère bien que tu ne l’écoute pas…

    Midnight tira donc une nouvelle bouffée de sa cigarette avant de préciser qu’elle avait entendu tout cela de la part de Poufsouffle. Elle lui donna même le nom de la gamine : une certaine Pernelle. Si elle se prenait pour la même Pernelle que l’épouse de Nicolas Flamel, ca craignait un peu…

    -Tu as donc parlé à des Poufsouffles ? Ou plutôt espionné ? Si elles sont des copines de Chaterley, elles pourraient peut-être faire partie du Pacte du Sang, qu’en penses-tu ? Bon remarques, elles trouvent que la gamine est trop mignonne alors à mon avis elles sont du côté de Walden. Manquerait plus qu’elle les rallie tous à sa cause ceux là… On à rien à craindre de leur part puisque niveau courage, c’est du niveau zéro. Enfin, ils parlent beaucoup mais ils n’agissent pas… Ou peu.

    Finalement, Athéna eut le fin mot de l’histoire. Midnight n’avait fait que faire ses devoirs à la Bibliothèque et avait tout entendu.

    -Et évidemment, tu n’as pas pu t’empêcher de tout écouter. M’enfin, au moins, on tient une information capitale : on connait le prénom de la gamine.

    Finalement, Midnight se mit à sourire lorsqu’Athéna lui proposa de voir ce qu’était capable de faire Chaterley contre sa sœur. Ne lui restait plus qu’à trouver une mission assez difficile pour qu’elle se fasse prendre à son propre jeu. Midnight devait déjà avoir des centaines d’idées en tête, alors qu’Athéna arborait un immense sourire, imaginant déjà la scène dans sa tête. Si Chaterley réussissait à faire du mal à sa sœur, elle serait la bienvenue dans leur camp bien sûr…

    -Elle n’aura pas le cran de l’envoyer à l’infirmerie et c’est nous qui l’enverront là-bas…

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Confidences à la lisière de la Forêt [FEAT Midnight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: RP archivés-