AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Questions existentielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Questions existentielles   Mar 9 Aoû - 19:17

Questions existentielles

Participants au rp ◈ Marylis Johanson et Luke G. Fenwick
Cadre spatial de l'action ◈ Le bureau de la Directrice des Serdaigle
Cadre temporel de l'action ◈ Mi-octobre, fin d'après-midi
Statut du sujet ◈ en cours




Parfois, le jeune Luke avait des questions auxquelles personne ne pouvait répondre, excepté lui. Elles s’orientaient, la plupart du temps, sur son avenir, sur une hésitation quand au fait de devoir choisir un cours, ou l’autre. Ou alors, tout simplement, c’était une question existentielle de laquelle il ne savait que faire. Parfois, il avait l’impression que son cerveau allait un peu trop vite, et qu’il lui était décidément bien difficile de se montrer à la hauteur.
Le souci avec ce genre de questionnement, c’est qu’il ne voyait pas avec qui aborder le sujet. Surtout le sujet qui lui trottait dans la tête en ce moment, à vrai dire : cela faisait bien un an qu’il le murissait, hésitant, faisant mine de s’engager pour mieux reculer ensuite. S’il devait bien s’avouer quelque chose, c’est qu’il flippait. Grave. Il ne savait quel choix faire, et se tordait les mains à chaque fois qu’il y pensait. En parler à Cléo ? Hors de question, au mieux, il sourirait, et ça, Luke n’avait pas envie de le voir. Ses parents ? Chacun prêcherait pour sa propre paroisse, et l »idée de créer la polémique à la maison de disait rien au jeune garçon. Elizabeth, ou Jayson ? Non plus, ils étaient Serdaigle tout comme lui, et c’était du coup assez délicat d’aborder le sujet. Restait Mélina, mais bon, il n’était pas trop sûr que le sujet l’intéressait, en fait… et puis, elle était une Poufsouffle, donc, forcément de parti pris.

Finalement, il avait beau tourner et retourner la question dans sa tête, l’option « Directrice de maison » avait fini par s’imposer. Certes, en temps que directrice des Serdaigle, Mlle Johanson n’était pas complètement impartiale, mais Luke savait qu’elle l’aiderait à prendre la bonne décision, sans être de parti pris. Et puis, elle le connaissait, elle connaissait son dossier scolaire, elle l’aiderait à décider en ayant toutes les cartes en main.
Qu’est-ce qui pouvait bien trotter dans la tête du jeune garçon ? C’est bien simple, depuis quelques temps déjà, il mûrissait tout simplement l’idée de faire partie de l’équipe de quidditch de Serdaigle. Il avait attendu patiemment qu’une place de poursuiveur, le poste qu’il convoitait, se libère, et c’était désormais chose faite. Mais il hésitait à se présenter aux sélections, pour une bonne et simple raison : il avait peur de mettre en péril son parcours scolaire. C’était stupide, il le savait au fond : tous les Serdaigles joueurs de quidditch n’étaient pas des nuls, loin de là. Mais quand même, il pensait très sérieusement avoir du mal, en conjuguant cours, quidditch, et aide aux Cracmols.
Car il n’avait pas abandonné cette idée là non plus, en fait. C’était aussi une des raisons pour laquelle il venait voir le professeur Johanson : depuis plusieurs mois maintenant, il mûrissait l »idée de, plus tard, faire partie du ministère. Dans quelle branche, ça, par contre… il l’ignorait, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le ministère de la magie avait des tas de postes différents, limite à ne savoir qu’en faire. Mais lors du discours de la nouvelle directrice de maison des Hippochoris, l’idée lui était venu d’étudier la magie. Etudier ses origines, son apparition, sa nature même.

En vérité, le projet était encore très flou dans sa tête, et c’est pour cela qu’il avait besoin d’en parler à sa directrice de maison qui, il en était sûr, saurait l’aiguiller et l’aider à préciser ce qu’il voulait faire. Certes, il lui restait encore deux ans avant ses BUSES, et encore plus avant ses ASPICS, mais il n’empêche, mieux valait s’y prendre tôt. Et puis, un tel projet, cela ne se montait pas à la légère, non ?

Bref, concilier tout ça ne lui semblait guère facile. Il aurait été plus simple d’oublier le quidditch, et de limiter ses projets, il en convenait. Mais en même temps, il n’avait pas envie : c’était plus qu’un sport, chez les Fenwick. Le quidditch avait été quasiment élevé au rang de religion : guère étonnant, avec une maman ancienne capitaine des Harpies. Et Luke aimait passionnément ce sport, et s’y montrait assez doué. Peut-être la génétique, qui sait, une instance supérieure qui lui indiquait qu’il pourrait aisément devenir poursuiveur des Serdaigle ?
Mais arriverait-il à tout concilier ? Sport, études, avenir… pfiou, rien que d’y penser, cela lui donnait la nausée. Se ressaisissant, il inspira profondément avant de frapper à la porte du bureau du professeur de métamorphoses, qui était donc également la directrice des Serdaigle. Une fois qu’on lui aurait donné l’autorisation d’entrer, il comptait bien ne pas se laisser intimider et aller à fond dans ses explications. Depuis la rentrée, il s’était souvent dégonflé, s’imaginer que le professeur Johanson avait sûrement d’autres chats à fouetter… mais là, c’était l’occasion. Son devoir de métamorphose à la main, vu que tant qu’il y était, il avait aussi une question à poser dessus, il frappa à nouveau, essayant de mettre de l’ordre dans ses questionnements : s’emmêler aurait été d’un ridicule consommé, il en avait bien conscience !

Revenir en haut Aller en bas
 

Questions existentielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: RP archivés-