AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Premier cours des sixièmes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Premier cours des sixièmes années   Mer 10 Aoû - 11:14

Premier cours des sixième année

Participants au rp ◈ Les élèves de sixième année poursuivant la métamorphose en ASPIC, les Hippochoris ainsi que leur professeur Jules L. Callaway et Marylis L. Johanson
Cadre spatial de l'action ◈ Salle de métamorphose
Cadre temporel de l'action ◈ Mercredi après-midi, temps muageux
Statut du sujet ◈ En cours




    Ca y est, une nouvelle année scolaire avait commencé. Marylis accueillait chaque nouvelle rentrée avec joie. En effet, bien que les vacances ne lui déplaisaient pas, elle se lassait au bout d'un moment. De plus, elle préférait largement Poudlard lorsqu'il y avait les élèves. Cela rendait l'endroit beaucoup plus chaleureux. En été, on n'y croisait que les fantômes et quelques professeurs venus régler une quelconque affaire. Bien sûr, la directrice adjointe ne passait pas ses vacances à Poudlard mais avec l'arrivée des Hippochoris, elle avait du s'y rendre assez souvent. Heureusement pour elle, et aussi pour ses élèves, elle avait réussi à partir quelques jours en vacances. C'est donc une Marylis très en forme et pleine de motivation qui avait repris ses fonctions, bien qu'elle n'ait pas totalement laissé de côté celle de directrice adjointe. De leur côté, les élèves paraissaient eux aussi en grande forme, mais de celle qui n'enchantait pas vraiment le professeur. En effet, elle avait déjà eu droit à des premières années surexcités, un élève de troisième année avait métamorphosé des dents de souris en dents de cheval et les trois quarts de la classe s'était lancé dans un fou rire. Enfin, dernièrement, une élève de quatrième année s'était évanouie subitement puis s'était mise à convulsée après que sa camarade ait malencontreusement transformé une vieille chaussette en poulpe. Jamais Marylis n'avait eu un démarrage si rocambolesque. Elle espérait cependant que le prochain cours, celui avec les sixièmes années se passerait normalement, surtout que les Hippochoris ainsi que leur professeur y assisteraient.

    En ce mercredi après-midi relativement nuageux, le professeur attendait que ses élèves arrivent à son cours tout en examinant la liste de ceux qui, après avoir brillamment réussi leur ASPIC de métamorphose, avait choisi de poursuivre l'étude de cette branche de la magie. Elle remarqua au passage les élèves manquant et regretta de ne plus avoir certains d'entre eux en cours. La cloche avait retentit depuis quelques instants à peine lorsque les premier élèves pénétrèrent dans la salle de cours. Le directrice de Serdaigle les salua et attendit le reste de la classe. Jules et ses élèves arrivèrent les derniers et s'installèrent au fond de la classe. La présence de ces derniers ne changèrent en rien l'attitude du professeur si ce n'est qu'elle trouvait la classe relativement remplie pour un cours de sixième année. Tant mieux, elle avait l'impression que les élèves s'intéressaient un peu plus à la métamorphose, pourtant réputé comme étant la matière la plus complexe. Lorsque les derniers grincements de chaises se firent entendre, le professeur prit la parole.


    -Bonjour et bienvenue à tous. J'espère que vous avez passé de bonnes vacances parce que le programme de sixième année est particulièrement chargé. En effet, en plus des nombreux sortilèges que vous devez avoir acquis à la fin de l'année, il vous faut également maîtriser les sortilèges informulés, c'est-à-dire la capacité à lancer un sort sans prononcer la formule. Mes collègues vous en ont sûrement déjà parlé puisque ma matière n'est pas la seule concernée. Vous aurez donc l'opportunité de travailler cela dans plusieurs cours. Sachez cependant que j'exige des sixièmes années qu'ils soient capable d'utiliser les sortilèges informulés dès le second trimestre concernant la métamorphose. Vous avez donc jusqu'à fin décembre pour maîtriser cette compétence. Elle marqua un pause, les élèves semblaient médusés. Eh bien, ne me regardez pas comme ça! Si vous êtes ici, c'est que vous l'avez choisi. Les ASPIC ne sont que dans deux ans alors je vous conseille de vous y mettre très vite.

    Elle observa les élèves d'un regard sévère. Elle avait parfaitement conscience de son exigence mais c'est parce qu'elle voulait le mieux pour ses élèves. Dès la première année, elle leur apprenait à être studieux et plus les années avançaient, plus elle en demandait. Tout d'abord parce que le programme était lui aussi exigent et d'autre part parce que cela leur permettait d'acquérir une rigueur qui leur serait utile dans n'importe quel métier. Marylis visait l'excellence pour ses élèves, elle voulait leur donner les moyens d'arriver à atteindre le métier rêvé. Certes, pour beaucoup de professions un niveau d'excellence en métamorphose n'était pas requis mais cela ne pouvait pas leur faire de mal et qui sait, peut-être qu'un jour leurs compétences en métamorphose seront nécessaires. C'était dans l'intérêt des élèves et non pas pour les saturer de travail qu'elle en demandait tant. Avant de passer au travail, elle ajouta, tout en observant les cracmols :

    -Les Hippochoris, n'oubliez pas que vous assister à ce cours au même titre que les autres étudiants. Vous avez donc totalement le droit de poser des questions, n'ayez surtout pas peur de vous lancer. Et vous pouvez bien sûr répondre lorsque je pose des questions à la classe.

    Elle leur adressa un sourire bienveillant à peine visible mais pourtant bien réel. Il était désormais temps de passer aux choses sérieuses, les élèves ne seraient pas déçus.

    -Nous allons commencer l'année par un sortilège sur lequel nous travaillons beaucoup en ASPIC. Il s'agit de passer d'un minéral à la vie. Bien sûr, cela requiert un niveau de sorcellerie hautement élevé. C'est pourquoi nous allons y aller lentement...mais sûrement. Je vais vous distribuez à chacun une statuette comme ceci.

    D'un coup de baguette, elle fit venir à elle la boîte pleine de minis statues posée sur son bureau. Certains représentaient un elfe, d'autres une sirène ou d'autres encore un centaure. De nouveau, avec l'aide de sa baguette magique, les statues s'envolèrent et se posèrent sur chaque table afin que chaque élève en ait une.

    -Pour commencer, vous allez tenter d'animer les yeux de la créature, comme ceci.

    Ayant gardé la représentation d'un elfe, Marylis leur fit la démonstration. Elle prononça la formule - « Animo! » - et soudainement, les yeux prirent vie.

    -Bien que la formule soit « Animo », vous ne devez pas seulement animer les yeux, vous devez leur donnez vie. Je ne veux pas d'œil en marbre, comme le sont ces statues. L'aspect est également très important. C'est pourquoi votre esprit doit être entièrement dévoué à cet exercice. Allez, c'est parti !

    S'adressant aux Hippochoris, elle ajouta:

    -Vous pouvez circuler parmi les élèves pour observer ce qu'ils font mais je vous demanderai de faire cela dans la discrétion afin de ne pas déranger les élèves.

    Marylis laissa les élèves se mettre au travail et observa les première tentative. C'était un exercice difficile et il fallait souvent plusieurs heures pour que les élèves obtiennent un résultat satisfaisant. Cependant, chaque année un élève la surprenait. Elle espérer que ce cru n'échapperait pas à la règle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Callie L. Walden
gryffondor ◈ courage, force et hardiesse


✔ date d'inscription : 26/12/2010
✔ prénom/pseudo : Elodie & Shakespearette
✔ âge : 24
✔ nombre de messages : 1068
✔ avatar : Amy Adams
✔ copyright : © hexactic
ϟ âge : seize ans
ϟ sang :
  • sang mêlé
ϟ maison : Gryffondor
ϟ baguette : bois d'aubépine, plume de phénix, 22,7cm
ϟ grade particulier : préfète
ϟ appartenance aux clubs : fondatrice de l'Armée pour l'égalité
ϟ patronus : un somptueux phénix
ϟ épouvantard : le professeur trelawney annonçant la prophétie que Callie connaissait maintenant par coeur


lumos
♣ relationships:

MessageSujet: Re: Premier cours des sixièmes années   Jeu 11 Aoû - 13:06



Callie L. Walden« Premier cours des 6ème année »
sweet.heart & tumblr

Ce matin-là, Callie avait été très matinale, même très très matinale. En effet, elle avait été choisie pour faire la deuxième ronde de nuit et avait donc dû se lever avant cinq heures du matin pour se promener dans les couloirs -façon de parler- et surveiller les lieux. Elle s'était donc glissée délicatement de sous ses couvertures et était allée prendre une douche froide -et même gelée- avant de s'habiller chaudement. Elle avait revêtu un pantalon en jean et un pull beige à col roulé ; par dessus elle avait mis sa robe de sorcier, une grosse écharpe aux couleurs de sa maison et sa cape de sorcier. Elle était ensuite partie pour deux bonnes heures de marche à vérifier que les élèves ne fraudaient pas et ne faisaient pas de bêtises. Quand sa garde fut fini et qu'elle put laisser le relais aux professeurs, elle rejoignit son coin préféré la salle d'astronomie où elle pouvait être au calme. Elle n'avait pas cours le matin, du coup, elle y était restée toute la matinée sans même descendre manger un morceau. Elle avait également discuté un moment avec un jeune élève de Serdaigle, Luke G. Fenwick et n'avait de cesse de penser à la prophétie qui allait bouleverser leur vie à tout jamais. Puis elle était allée déjeuner en rejoignant ses meilleurs amis, Aphrodite et James, ils avaient un peu discuté et avaient fini par se séparer car Aphrodite n'avait pas cours alors que Callie et James devaient se rendre en cours de métamorphose. La baguette en poche et ses livres dans son sac, Callie s'était rendue devant la salle de métamorphose, suivie aux traces par James Potter. Étant un peu en avance ils attendirent l'arrivée du professeur et quand tout le monde fut là, ils entrèrent en classe …

Les rayons du soleil filtraient dans la grande salle de classe et réchauffait un peu l'atmosphère. Callie s'installa au premier rang à sa place habituelle et était talonnée par son meilleur ami. Assise, elle sortit ses livres de cours et posa sa baguette magique soigneusement sur la table de bois. Elle se redressa et attendit le début du cours. Certains élèves trainaient encore dans le couloir jusqu'à la sonnerie, mais Callie aimait être prête avant l'heure. Lorsque finalement la cloche retentit dans tout le château, quelques bruits de chaise se firent encore entendre sur le sol marbré de la salle et le silence s'installa. Le professeur Johanson se trouvait devant son bureau en face de la classe et le professeur Callaway l'avait rejointe tout en restant dans un coin de la salle, adossée à un mur. Le professeur de métamorphose leur présenta le cours d'aujourd'hui et n'hésita pas à leur rappeler qu'à la fin de l'année, ils devraient être capable de lancer des sortilèges informulés. Callie buvait les paroles du professeur qu'elle admirait incontestablement. Toutefois, elle se fichait bien de devoir connaître les sortilèges informulés parce que c'était une chose qu'elle maîtrisait déjà car elle s'était entrainée pendant les dernières vacances avec sa sœur.

Nous allons commencer l'année par un sortilège sur lequel nous travaillons beaucoup en ASPIC. Il s'agit de passer d'un minéral à la vie. Bien sûr, cela requiert un niveau de sorcellerie hautement élevé. C'est pourquoi nous allons y aller lentement...mais sûrement. Je vais vous distribuez à chacun une statuette comme ceci.

A ce moment là, le professeur Johanson tourna le dos à ses élèves, attrapa un carton empli de petite statuette et envoya d'un coup de baguette magique une statuette devant chaque élève. Callie se retrouva avec un exemplaire de sirène donc le regard ne lui inspirait pas confiance. Elle l'observa quelques instants avant de détourner son regard qu'elle n'appréciait pas énormément et reposer son attention sur le professeur. Marylis -enfin le professeur Johanson- leur fit une petite démonstration. Du bout des lèvres elle prononça la nouvelle formule tout en pointant sa baguette sur les yeux de la statue. Lorsque cela fut fait elle montra le résultat à toute la classe, les yeux avaient pris vie et bougeaient en observant toute la classe. Callie fut admirative devant ce travail et le professeur Johanson ne manqua cependant pas d'ajouter une remarque comme elle savait si bien les faire.

Bien que la formule soit « Animo », vous ne devez pas seulement animer les yeux, vous devez leur donnez vie. Je ne veux pas d'œil en marbre, comme le sont ces statues. L'aspect est également très important. C'est pourquoi votre esprit doit être entièrement dévoué à cet exercice. Allez, c'est parti !

Puis le professeur se retourna vers les deux/trois élèves d'Hippochoris ; Callie et les autres élèves de la classe en firent de même, notre jeune blondinette fut heureuse de remarquer que sa cousine se trouvait parmi ces élèves. Elle lui sourit, lui adressa un petit signe de tête et se retourna avant même que le professeur n'ait fini de parler et ne demande à tous les élèves de se concentrer sur leur travail.

Vous pouvez circuler parmi les élèves pour observer ce qu'ils font mais je vous demanderai de faire cela dans la discrétion afin de ne pas déranger les élèves.

Callie attrapa alors sa baguette magique d'une main et sa statuette de l'autre. Elle n'aimait vraiment pas cette statuette, du coup, elle se tourna vers James et lui donna un petit coup de coude.

Dis James, tu ne voudrais pas échanger de statuette avec moi, j'aime pas cette sirène, elle ne m'inspire pas confiance et si je dois lui donner vie, je pense que je préfèrerai la mettre en morceau.

Je fis un petit sourire malicieux à mon voisin. Il me tendit son elfe de maison et il me prit ma statuette en me faisant l'un de ces sourires que j'adorais. Je me repris en main, me concentrai sur ma statuette et quand je me sentis prête, je tendis ma baguette vers les yeux et je pensai très fort à mon sortilège “Animo”. En un clin d’œil, les yeux s'animèrent, les pupilles noires et l'iris prenant une teinte verte. Fière de moi, je regardai ces yeux m'observer attentivement et je leur souris. Pendant ce temps dans la classe, les "Animo" commençaient à devenir un brouhaha incessant car aucun des élèves n'avait fait comme Callie et ne s'était avancé sur ses études pendant les vacances pour connaître la méthode des sortilèges informulés au début de cette belle année. Pleine d'ambition et d'attention, Callie se consacra donc à l'animation de l'ensemble de la statuette. Elle ferma les yeux, appuyant fort sur ses paupières, elle pensait à la statuette, l'imagina dans les plus petits détails et concentra le reste de son attention sur le sortilège qu'elle devait lancer. Sans même dire une parole, quand elle rouvrit les yeux, le petit elfe de maison agitaient ses mains dans tous les sens et avait pris des couleurs. Callie posa sa baguette sur la table, lui fit un magnifique sourire et le salua de la tête.

Bonjour joli petit elfe.
_________________


    UNTIL THE VERY END ♠ “Tels Harry, Ron et Hermione, nous serons tous les trois à jamais liés par une amitié sans faille grâce à laquelle nous survivrons à toute la noirceur et les horreurs de la vie„ Callie L. Walden à ses meilleurs amis James S. Potter & D. Aphrodite Weasley

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Premier cours des sixièmes années   Jeu 25 Aoû - 17:44

    Athéna dormait profondément. Cela faisait à peine quelques jours qu’elle était arrivée à Poudlard pour sa sixième année et elle était déjà fatiguée. En effet, la brunette passait ses nuits dans la réserve de la Bibliothèque, cachée dans un coin, derrière des tas de livres de Magie Noire ou qui parlaient des Animagus, à planifier la chute des Hippochoris et à approfondir ses connaissances pour prendre de l’avance dans les cours donnés par Dunkan, visant à protéger Castiel. Tous les matins, donc, Athéna se levait dix minutes avant que ses cours ne commencent. Et ce matin là ne faisait pas exception à la règle puisque la gamine fut encore une fois réveillée par une Castiel qui souriait à pleine dent. D’humeur à s’énerver facilement, Athéna fila directement dans la Salle de Bain de son dortoir et prit une douche rapide avant de s’habiller, de passer dans la Grande Salle prendre un quelque chose à manger dans la matinée et de se rendre au premier étage, pour son cours de Métamorphose. La Métamorphose n’était pas vraiment la matière qu’elle portait le plus dans son cœur mais elle avait choisi de garder cette matière puisque cela pourrait n’être que bénéfique pour qu’elle apprenne plein de sorts contre les autres. Et en plus, elle était assez attentive dans ce cours là pour tout retenir facilement et aisément. C’était aussi une matière qui n’était prise que par peu d’élèves et elle se retrouvai t donc avec seulement quelques privilégiés et assez bons élèves. Bien sûr, Castiel faisait aussi de ces élèves là. C’était donc une occasion en or pour pouvoir parler de tout et de rien, en faisant semblant de travailler un peu. C’est donc pile au moment où la cloche sonnait qu’Athéna fit son apparition devant la porte de la salle de Classe, saluant son professeur qui ouvrait la porte, sans même sourire et entrant dans la salle, à la suite de Potter et Walden, à qui elle lança un regard noir.

    Le soleil filtrait déjà mais Athéna n’avait qu’une envie : retourner bien au chaud dans son lit et faire une sieste. Bien sûr lorsqu’elle serait bien requinquée, elle torturerait quelques Hippochoris ! Mais pour l’heure, elle se demandait si Midnight pouvait lui faire une Potion Revigorante, histoire d’être un peu boostée. Soupirant alors, Athéna prit place juste derrière Walden et Potter, posant son sac sur la chaise libre près d’elle et faisant descendre sa baguette qu’elle gardait toujours dans la manche droite de son uniforme. Une fois fait, elle se mit droite sur sa chaise et posa son regard sur Johanson et Callaway, qui restait obstinément dans l’ombre alors que ses Cracmols rentraient dans la salle, s’installant derrière, dans le plus purs des silences. Trouvant cela complètement débile, la Verte et Argent leva donc les yeux au ciel, avant que finalement le dernier élève ne ferme la porte derrière lui et que la directrice adjointe de Poudlard ne prenne la parole, pour annoncer la leçon du jour. Athéna écouta donc, aussi attentive, même si comme toujours, les professeurs leur disaient qu’ils devaient tous savoir utiliser les informulés. Bien sûr Athéna savait déjà le faire puisqu’elle s’entrainait sur des cobayes, comme les Hippochoris, dès qu’elle le pouvait. Elle était certaine que Walden aussi savait le faire puisque la préfète parfaite passait son temps libre dans la bibliothèque. Et bien au moins, il y aurait un peu de concurrence durant le cours

    “Nous allons commencer l'année par un sortilège sur lequel nous travaillons beaucoup en ASPIC. Il s'agit de passer d'un minéral à la vie. Bien sûr, cela requiert un niveau de sorcellerie hautement élevé. C'est pourquoi nous allons y aller lentement...mais sûrement. Je vais vous distribuez à chacun une statuette comme ceci.”

    Johanson se tourna donc pour prendre une boîte et distribuer à chacun une statuette. Devant elle, Walden échangea déjà avec Potter, ce qui exaspéra Athéna qui leva les yeux au ciel, tout en prenant la statuette que la professeure lui tendait. Elle venait d’obtenir une statuette de Basilic. Plutôt pas mal pour une fois, n’est-ce-pas ? L’observant alors en la triturant dans sa main, la Verte et Argent attendait que la professeure ne termine sa ronde pour revenir se placer face à eux et continuer ses explications, retenant une nouvelle fois l’attention de tous. Même Athéna semblait avoir hâte de commencer le cours. Peut-être même qu’en faisant exprès de bien se concentrer dans son cours, elle allait pouvoir en apprendre plus sur l’été de Potter et Walden et leur en faire baver par la suite. C’est donc avec un sourire angélique au visage que la brunette posa donc sa statuette sur sa table, la tournant vers elle, prenant sa baguette en main, écoutant toujours les indications de son professeure avec attention :

    “Bien que la formule soit « Animo », vous ne devez pas seulement animer les yeux, vous devez leur donnez vie. Je ne veux pas d'œil en marbre, comme le sont ces statues. L'aspect est également très important. C'est pourquoi votre esprit doit être entièrement dévoué à cet exercice. Allez, c'est parti !”

    Athéna allait donc commencer avec un sourire en coin lorsque Walden se retourna. Elle en fit de même et adressa une grimace de dégoût aux élèves d’Hippochoris qui semblaient attendre les directives de leur professeur. Finalement, c’est Johanson qui leur dit quoi faire, avant de se taire. Athéna en profita donc pour se retourner vers son basilic, souriante. Tout cela l’avait maintenant bien réveillée.

    “Vous pouvez circuler parmi les élèves pour observer ce qu'ils font mais je vous demanderai de faire cela dans la discrétion afin de ne pas déranger les élèves.”

    La Verte et Argent s’empara donc de sa baguette qu’elle pointa sur sa statuette avant qu’un bruit ne la dérange. Evidemment, Walden venait de se mettre à parler à Potter devant. Athéna donna un coup de baguette sur l’épaule de son ennemie, en lançant, froidement :

    -Dis Walden. Le professeur Johanson a dit « dans la discrétion ». Penses-tu vraiment que discuter avec ton camarade de maison aide les autres à se concentrer ? Si tu voulais fermer ton clapet j’en serais ravie…

    Sans même perdre une seconde, l’héritière Kingdom pointa donc sa baguette sur sa statuette et murmura un « animo ». Seuls les yeux de la statuette s’animèrent, ce qui la fit sourire. Au moins, elle n’avait pas vraiment perdu la main durant l’été. Peut-être qu’elle allait même progresser dans ses cours avec Dunkan. Fermant alors les yeux, Athéna visualisa le monstrueux basilic et tenta un premier informulé. Mais évidemment, rien ne marcha, ce qui la mit en rogne. Elle vit alors que Walden venait de réussir, ce qui la mit encore plus en colère. Elle pointa alors une nouvelle fois sa baguette sur la statuette qui prit alors vie pour de bon. Devant elle se trouvait maintenant un basilic en format de poche, ce qui la fit sourire. Elle le laissa alors grimper sur son bras, avant de le remettre sur la table. Dommage qu’il ne soit pas plus grand pour pouvoir pétrifier un élève sinon, elle l’aurait bien envoyé à Walden pour qu’elle lui fiche la paix ou sur l’un des Hippochoris pour qu’il se retrouve droit à l’infirmerie. Elle pourrait toujours le garder et lui lancer un sort pour augmenter sa taille puis le lancer dans Poudlard à l’attaque des Cracmols. Sauf que les professeurs, surtout Johanson, auraient des doutes par la suite. Elle se contenta donc de hausser les épaules et de poser sa baguette sur sa table, attendant donc que tout le monde ne daigne réussir ou qu’un Hippochoris vienne lui poser des questions. Elle l’enverrait balader avec joie en lui disant de se débrouiller et d’aller demander à quelqu’un d’autre…

    -J’m’ennuie…..

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Premier cours des sixièmes années   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier cours des sixièmes années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: RP archivés-