AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Callie L. Walden
gryffondor ◈ courage, force et hardiesse


✔ date d'inscription : 26/12/2010
✔ prénom/pseudo : Elodie & Shakespearette
✔ âge : 23
✔ nombre de messages : 1068
✔ avatar : Amy Adams
✔ copyright : © hexactic
ϟ âge : seize ans
ϟ sang :
  • sang mêlé
ϟ maison : Gryffondor
ϟ baguette : bois d'aubépine, plume de phénix, 22,7cm
ϟ grade particulier : préfète
ϟ appartenance aux clubs : fondatrice de l'Armée pour l'égalité
ϟ patronus : un somptueux phénix
ϟ épouvantard : le professeur trelawney annonçant la prophétie que Callie connaissait maintenant par coeur


lumos
♣ relationships:

MessageSujet: SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante   Sam 3 Sep - 18:48



une première réunion décoiffante

Participants au rp ◈ les membres de l'Armée de l'égalité inscrits au sujet de groupe
Cadre spatial de l'action ◈ Salle sur demande
Cadre temporel de l'action ◈ un samedi en début d'après-midi, après le déjeuner
Statut du sujet ◈ en cours



Le feu crépitait dans la cheminée et la salle commune s'était lentement vidée. Il se faisait tard et le couvre-feu était passé depuis une bonne heure. Les premières années étaient les premiers à rejoindre leur dortoir, mais les plus grands avaient l'habitude de retarder l'échéance au plus tard. Les préfets, malgré tout, veillaient à ce que les plus jeunes -c'est-à-dire les deuxième et troisième année- ne restent pas trop tardivement. Alors que Callie avait envoyé ces élèves-ci au lit il y a environ une demie-heure, elle s'était ensuite assise dans un siège en face du feu et tenait dans ses mains un livre qu'elle avait emprunté à la bibliothèque l'autre jour quand elle était avec Aphrodite. Lisant calmement, elle s'était emmitouflée dans une grosse couverture, pas parce qu'elle avait froid, mais plutôt parce qu'elle aimait se sentir dans un confort optimal. Alors que les dernières discussions se firent entendre dans les escaliers qui menaient aux dortoirs, une lumière éblouissante se fraya un chemin jusqu'à Callie. Elle avait la forme imparfaite d'une boule, et très peu surprise, Callie se rendit compte que cette masse s'adressait à elle dans un chuchotement presque inaudible.

Donne rendez-vous à tu sais qui, au lieu tu sais lequel, à la deuxième date que tu m'avais proposé à notre dernière rencontre. On se revoit après notre prochain cours en commun.

Et le message se termina sur le son léger d'un baiser dans le vide. Callie sourit malgré la fatigue. Regardant dans le vide, à l'endroit où la boule de patronus venait de s'évaporer, Callie referma machinalement son livre et resta sans bouger, presque perdue dans ses pensées. Finalement, elle posa ses affaires sur la table, sortit sa baguette, ainsi qu'une petite pièce, un galion plus précisément, avec lequel elle se promenait tout le temps, tapotant dessus, des chiffres et des lettres se gravèrent tout seul sur le côté de la pièce et disparurent comme un coup de vent.



Le lumière du jour s'élevait doucement, mais quand Callie ouvrit ses yeux ce matin là, le temps était maussade et le ciel arborait des nuages à flots. Ayant fait la première garde de nuit, Callie ne s'étonna pas de voir sur sa montre qu'il était déjà dix heures passés et que la plus grosse partie du dortoir était déjà partie déjeuner -enfin la plus grosse partie veut dire "sauf Aphrodite"-. S'asseyant au bord de son lit, elle s'étira, mit sa montre dans sa poche de pyjama et sa baguette dans une autre. Elle ouvrit sa malle, prit des vêtements propres, sa robe et sa cape de sorcière sur lequel était accroché son insigne de préfet. Laissant un dernier sourire dans sa chambre à la vue de sa meilleure amie endormie paisiblement, Callie se dirigea vers les douches où elle se lava de bon train. Elle s'habilla ensuite et mit des bottes car le température atmosphérique commençait nettement à baisser. Transférant tout le contenu de ses poches dans celle de sa robe, Callie rejoignit ensuite son lieu de résidence où elle reposa ses vêtements de nuit. Vérifiant qu'elle n'avait rien oublié, elle attrapa son sac et se rendit dans la grande salle ...

Arrivée devant la grande porte de marbre, Callie entra dans la salle et traversa la pièce pour aller s'asseoir à sa table. Elle salua au passage bon nombre de personne et s'assit à côté de Lucy, la préfète en chef. Elle mangea quelques bons mets, mais préféra s'abstenir au maximum pour pouvoir manger le plus tôt possible son déjeuner car quelque chose l'attendait aux environs de midi et demi. Une fois qu'elle eut fini, elle sortit à l'extérieur, dans un froid qui s'intensifiait à cause du vent et décida de faire une petite marche dans le parc pour s'éclaircir les idées.

Aux alentours de midi moins le quart, Callie revint au château et s'assit à nouveau dans la grande salle qui était plutôt vide à cette heure-ci. Le week-end, les lieux avaient l'habitude de marcher au ralenti car aucun élève n'avait cours et il décidait donc de venir à l'heure qu'il voulait pour manger. Malgré tout, Callie reconnut plusieurs personnes qu'elle connaissait -et il ne fallait pas s'étonner, elle savait pourquoi- mais elle décida de s'isoler pour manger. Au menu aujourd'hui, beaucoup de choses, un ragout d'agneau, de la ratatouille, une salade composée, et pleins d'autres plats. Callie mangea jusqu'à ne plus pouvoir avaler quoi que ce soit. Puis, elle se retira silencieusement de la table, alors que des flots d'élèves commençaient à entrer pour manger. Évitant le monde, elle se fraya un chemin parmi eux jusqu'aux escaliers, et de là, elle courut en veillant à toujours regarder autour d'elle pour voir si quelqu'un la suivait. Arrivée au septième étage, devant une grande tapisserie, Callie jeta un dernier coup d'oeil autour d'elle, et serrant très fort un objet dans sa poche elle commença à faire des aller-retours devant la peinture. Elle semblait très concentrée. Soudain, une porte apparut, elle poussa les portes et entra à l'intérieur. Joyeuse, elle retrouva sa longue table où des scrutoscopes étaient alignés, un rapeltout était posé sur l'un des meubles et des livres se trouvaient à flots. Heureuse comme jamais, elle s'assit sur un pouf et attendit patiemment, quand de légers coups secs retentirent dans la salle -quelqu'un venait de frapper à la porte ... quelle politesse-.
_________________


    UNTIL THE VERY END ♠ “Tels Harry, Ron et Hermione, nous serons tous les trois à jamais liés par une amitié sans faille grâce à laquelle nous survivrons à toute la noirceur et les horreurs de la vie„ Callie L. Walden à ses meilleurs amis James S. Potter & D. Aphrodite Weasley

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante   Mar 6 Sep - 11:01

une première réunion décoiffante

    Audric se réveilla assez tôt ce matin-là, le message qu'il avait reçut la nuit dernière le rendait tellement excité , en effet, c'est ce jour là que la première réunion de l'armée de l'égalité se déroulera, c'est grâce aux faux galions que le message se transmit car les nouveaux élèves de Poudlard utilisent les bonnes vielles méthodes inventés par leur parents. C'est pour ça alors qu'Audric était réveillé à 6h du matin, il l'avait pas grand chose à faire, du coup il allait faire un peu de sport à côté du lac, il devait bien s'entretenir pour les jolies demoiselles, le beau brun se demandait d'ailleurs s'il y en aurait pendant cette première réunion. Audric se dirigea alors vers la grande salle pour un petit-déjeuner très copieux, la réunion commencera à l'heure du déjeuner, ça prendra beaucoup de temps à Audric de descendre pour prendre quelque chose à manger , du coup il sautera ce repas, mais il se faufilera certainement aux cuisines plus tard pour goûter aux délicieux mets des elfes de maisons, les préfets sont censés faire respecter les règles, et bien disons qu'Audric en a sauté quelques unes, mais il ne s'est jamais fait prendre.
    Plus tard, le jeune Serdaigle se rendit à la bibliothèque, il avait un long devoir de défense contre les forces du mal, il commençait à haïr ces foutues détraqueurs et inféris, d'habitudes, ils avaient un plus grand choix de créatures à étudier. Le devoir lui prit beaucoup de temps et toute sa concentration, du coup, quand il jeta un coup d’œil vers la pendule, il vit que c'était temps d'y aller s'il ne voulait pas être en retard, car Audric est très ponctuel. Il sortit de la bibliothèque et montat trois étages plus hauts, se retournant à chaque fois pour s'assurer que personne ne le suivait, mais les autres élèves étaient bien trop pris par le déjeuner que ce qu'il faisait. Il du parfois s'arrêter et saluer quelques retardataires, tout en donnant des directions aux premières années qui se perdent toujours au château. Il arriva enfin vers ce fameux mur, comme indiqué il y passa trois fois révélant ses intentions, ses parents lui avait parlé de cette salle là: la salle sur demande. Plusieurs personnes n'en connaissait pas l'existence, du coup elle servait à garder les secrets, et il y a de ça une génération, leur parents s'en était servit pour les réunions de l'armée de Dumbledore, un groupe secret. Voyant apparaitre une grande porte qui s'agrandissait au fur et à mesure, Audric s'avança et frappa à la porte, on ne sait jamais ce qui pourrait se passer là-dedans. La baguette à la main, Audric ouvrit la porte pour trouver Callie toute seule."Bonjour"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante   Mar 6 Sep - 18:54

Luke s’était réveillé difficilement, ce matin là. Il avait emprunté la veille un livre passionnant sur les Accromantules, et il n’avait pu s’arrêter de lire qu’à une heure tardive, subissant le fameux phénomène du Allez-encore-un-chapitre-et-je-vais-me-coucher, bien connu de la plupart des dévoreurs de livres. Résultat, il avait un peu de mal ce matin au petit déjeuner, et avait la ferme intention de faire une petite sieste sur l’un des coussins moelleux de la salle commune des Serdaigle.
Mais c’était sans compter sur la dévorante passion de la lecture, et Luke, affalé au coin du feu, continua de lire jusqu’à ce que l’horloge sonne midi. Le jeune garçon sursauta, ferma son livre avec précipitation et descendit dans la salle à manger, avaler vite fait quelque chose avant de se rendre au rendez-vous. Rendez-vous secret s’il en est, puisque le message précisait bien de faire preuve d’une immense précaution, afin de ne pas être suivi, et de manger tôt pour éviter toutes questions indiscrètes.
Dans la salle à manger, d’ailleurs, il n’y avait pas beaucoup d’élèves, et Luke reconnut la plupart d’entre eux, et pour cause : cette réunion secrète devait compter parmi ses participants la plupart de ceux qui étaient attablés en cette heure, somme toute assez matinale pour le week-end. Les élèves prenaient leur temps en général, faisant la grasse matinée avant de consacrer l’après midi à leurs devoirs pour les plus studieux, à l’amusement en tout genre pour les plus dissipés. Tiens d’ailleurs, le message venait de Callie… les Gryffondors n’avaient pas entrainement de quidditch le week-end ?

Le jeune Serdaigle s’attabla au milieu de la table de sa maison, son livre ouvert à côté de lui pendant qu’il mangeait distraitement, plus passionné par le bouquin que par la nourriture qu’il enfournait dans sa bouche. Il ne quittait sa page des yeux que pour se resservir, et jeter un œil quand à la non-présence de la bibliothécaire : cette dernière apprécierait sans doute peu un livre ouvert à l’heure du déjeuner.
Quoi qu’il en soit, il était midi et demi, à plus ou moins quelques minutes près, quand Luke quitta la table, faisait un détour par son dortoir pour y poser son livre, avant de se rendre au lieu du rendez-vous. Comme ça, en plus, il s’assurait que personne ne pouvait le suivre, mis à part un élève de sa propre maison. Il ressortit d’ailleurs de sa salle commune avec d’infinies précautions, empruntant les couloirs avec circonspection et revenant même, parfois, sur ses pas. Il adorait les livres d’espionnage, qu’ils soient moldus ou sorciers, et connaissait presque par cœur toutes leurs pratiques. Pour un peu, il se serait cru dans la peau du héros de Ian Flemming, qui compensait son manque de magie par des gadgets tout aussi inutiles les uns que les autres aux yeux de Luke, mais qui avaient le mérite de sortir le héros de toutes les situations inextricables dans lesquelles il se fourrait.

Enfin, ce n’était pas le moment de disserter sur la littérature moldue : avec tous ces tours, détours et demi-tour, Luke était certainement en retard. Il accéléra un peu le mouvement, non sans se tenir encore sur ses gardes tel un agent secret en robe de sorcier, et finit par arriver dans le couloir de la salle sur demande. Il n’y avait jamais mis les pieds, et l’espèce d’aura légendaire qui entourait ce lieu presque mythique dans l’histoire de Poudlard ne manquait pas d’attiser sa curiosité.
Il lui fallut se concentrer cependant, et il repassa plusieurs fois devant le mur vide en imaginant bien fort l’endroit où il désirait se rendre, jusqu’à ce qu’une porte s’ouvre, invitation muette à découvrir ce qu’il y avait derrière.
Le jeune Serdaigle ne se le fit pas dire deux fois, et c’est avec enthousiasme qu’il poussa allégrement le battant, un immense sourire accroché sur son visage. Sourire dont il ne se départit d’ailleurs pas en arrivant dans la pièce, impressionné malgré lui par le lieu. Qui aurait imaginé que derrière une porte dissimulée pouvait se cacher un tel endroit ?

Les yeux admiratifs du jeune garçon se posèrent sur les étagères garnies de livres, et soudain, ce ne fut plus l’admiration, mais le désir de tout lire qui prit place dans les yeux bruns de Luke. Il se rappela néanmoins sa bonne éducation, et salua avec enthousiasme ses compagnons de secret. Callie était déjà là, installée sur un pouf non loin de la bibliothèque qui attirait le jeune garçon comme un aimant, ainsi qu’Audric, qu’il connaissait bien.
Remettant un peu d’ordre dans sa tenue, étant donné qu’il avait couru et n’avait pas envie de paraître débraillé, le jeune Luke demanda.


Je ne suis pas trop en retard ? On attend encore beaucoup de gens ?

Puis, jugeant que pour le moment, la bienséance et la politesse étaient respectées, il se glissa avec enthousiasme du côté des étagères de livres, penchant la tête pour lire les titres sur les reliures dorées. Il y avait un peu de tout, mais ce qu’il l’intéressait le plus, c’étaient les quelques livres de droit magique, ainsi que ceux qui traitaient de la magie, de son acquisition et des diverses théories qui entouraient le concept même de magie. Un tas de bouquins intéressants, qui auraient semblés rébarbatifs à n’importe qui, sauf à Luke qui était passionné de lecture depuis sa plus tendre enfance. Petit déjà, il se plaisait à lire les ingrédients sur les paquets de céréales !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante   Lun 12 Sep - 21:10

« Aaron ! Non, mais arrête ! »

Tôt, le matin, et on aurait dit qu’Aaron était déjà en pleine forme. Lucy lézardait au coin du feu en attendant la motivation nécessaire pour se lever et aller manger, aller en cours, tout ça. Et son crétin congénital de meilleur ami venait de lui tomber dessus en piaillant pour lui ébouriffer les cheveux comme un gamin, lui tirant une exclamation indignée. La préfète en chef chassa son camarade en agitant les bras, faisant mine qu’elle était énervée, alors qu’elle ne l’était pas du tout. Finalement, la rouquine se releva, s’étirant comme un chat, attrapant sa Clochette pour lui coller un bisou entre ses deux yeux de chat avant de la reposer sur le canapé. Le chat s’étira et se recoucha en ronronnant, et Lucy se frotta les yeux, veillant à ne pas dégommer son maquillage dans le même mouvement. Trop forte. Elle esquiva Aaron qui essayait encore de l’embêter, et sortit de la salle commune avec son meilleur ami collé aux basques, pépiant comme un oiseau. Les deux Gryffondor allèrent s’asseoir à table, arrivant dans les premiers. Lucy salua Shay d’un mouvement peu discret de la main, et la Serpentard lui répondit avec joie et sans la moindre discrétion, elle aussi. La préfète sourit et se laissa lourdement tomber sur son banc, souriant à Callie qui s’asseyait silencieusement à côté d’elle, plongée dans ses pensées. Oh, Lucy partageait ses pensées, son attention était entièrement focalisée sur la petite pièce en plaqué or cachée dans une poche intérieure de sa robe de sorcière. Un faux gallion, comme au temps de l’Armée de Dumbledore, qui leur avait fixé un rendez-vous à aujourd’hui, un peu après midi. Elle passa son petit-déjeuner à discuter avec Aaron et Roxanne en buvant du jus d’orange – vu le froid elle en aurait bien besoin – et finit par se lever après avoir traîtreusement ébouriffé les cheveux d’Aaron, faisant ainsi rire Roxanne. Un petit crochet par la table de Serpentard pour faire un bisou à Shay qui le lui rendit gentiment, et direction la bibliothèque pour terminer le devoir de langage aux âmes qu’elle avait du mal à comprendre. Peut-être qu’elle irait demander de l’aide à sa prof.

Elle passa la matinée sur son devoir, vu qu’elle se mit à aider généreusement les premières années qui lui demandaient de l’aide. Apparemment, un devoir de sortilèges et enchantements semblait poser beaucoup de problème à ces jeunes gens, et Lucy les aida du mieux qu’elle put, sans faire le travail à leur place toutefois. Elle fut rejointe par une Roxanne toute émoustillée qui lui raconta qu’elle avait un rendez-vous avec un dénommé Josh, un grand type de Serdaigle, taillé comme un batteur, qui lui faisait les beaux yeux depuis plusieurs semaines. Lucy haussa les épaules, pas enthousiasmée mais pas indifférente non plus. Les histoires d’amour de Roxanne ne l’intéressaient pas tellement vu qu’elle voletait d’un type à l’autre, profitant à sa manière de sa jeunesse. Elle n’était jamais triste de plaquer ou de se faire plaquer, et toujours contente d’avoir un nouveau copain, du coup Lucy relativisait. Enfin bref, langage aux âmes. Lucy était assez tentée pour dire que le spiritisme était une sorte assez primaire de langage aux âmes éthérées, dans le genre fantômes qui ont décidé de rester invisibles au commun des mortels. Allez pas mal, on le met. Au bout de quelques minutes, elle boucla son parchemin, le rangeant dans son sac en se promettant de le relire et de le remplir plus que ça, parce que là c’était à la limite du pitoyable. La rouquine se leva, emprunta un livre de médecine avancée et signa le registre de la bibliothèque avant de sortir, son livre sous le bras. Elle retourna à la grande salle et s’assit à côté de son meilleur ami, déjà présent, ne résistant pas à l’envie de lui faire un câlin. Il est tellement mignon quand il fait cette tête d’innocent <3.

« Ca va Aaron ? Tu as fait quoi ce matin ? Je pensais que tu me rejoindrais à la bibliothèque, mais tu as du trouver compagnie plus intéressante que la mienne … »

Sourire innocent et ironique en coin, et la rouquine se servit allègrement. Elle était affamée et ils avaient rendez-vous à midi trente, or elle détestait être en retard. Son petit côté Percy Weasley qui s’exprime, c’est comme ça. Elle mangea rapidement, mais assez posément pour ne pas avoir mal au ventre, et termina en buvant du … Jus d’orange, bravo ! Elle attendit quelques minutes qu’Aaron finisse de manger, se resservant allègrement en jus d’orange pour ne pas donner l’impression qu’elle l’attendait et le mettre mal à l’aise – si tant est que ce soit possible XD – puis ils se levèrent de table, se dirigeant innocemment vers la sortie en discutant gaiment, laissant croire qu’ils allaient se poser dans un coin d’herbe pour discuter et travailler. Alors qu’en fait, pas du tout. Ils arrivèrent devant la salle sur demande à l’heure dite, Passant la porte, ils entrèrent dans la salle de réunion, magnifiquement éclairée, aux rayonnages qui firent pétiller les yeux de l’assidue Gryffondor. Assidue Gryffondor qui attrapa discrètement la main gauche d’Aaron qui commençait à trembler. Tu m’étonnes qu’ils passent pour un couple après XD.

« Bonjour tout le monde ! Callie, tu t’es surpassée, la salle est super agréable ça donne envie de s’y installer. Dis-moi Luke, tu n’as pas trop d’ennuis avec cette peste d’Athéna en ce moment ? Je la trouve particulièrement remontée. »

Elle leva la tête et salua Audric du regard. Elle ne le connaissait pas vraiment, mais ce n’est pas une raison pour ne pas se montrer polie avec lui. Elle est gentille Lucy, elle est gentille comme un cœur en sucre <3. Sans lâcher la main d’Aaron – et pourquoi elle lâcherait la main de son meilleur ami d’abord ? – Lucy se dirigea vers un pouf et se laissa tomber dessus avec lourdeur, vannée par sa patrouille nocturne.

« Concrètement, on attend encore beaucoup de monde ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante   

Revenir en haut Aller en bas
 

SUJET COMMUN n°1 ◈ une première réunion décoiffante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: RP archivés-