AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 JULES L. CALLAWAY ◈ you can't forget me like that

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: JULES L. CALLAWAY ◈ you can't forget me like that   Jeu 22 Déc - 19:07

magiquement vôtre
De quel sang êtes vous ? ; Je suis de sang mêlé. Cela remonte déjà à plusieurs générations, mais je le sais. Dans tous les cas, mes deux parents étaient sorciers, donc je devais sûrement en être aussi ! Oh, mais j'oubliais, j'ai également du sang de Vélane dans mes artères et mes veines.

Quelle baguette mister Ollivander, ou mister Gregorovitch vous a-t-il vendu ? Ou bien, quelle est la baguette que vous avez hérité de vos aïeuls ? (bois, cœur, taille, principale qualité) ; Je me souviens l'avoir acheté à mister Gregorovitch, père, il était encore vivant à cette époque. C'était une baguette en bois de chêne, avec pour substance magique un cheveu de Vélane et mesurant exactement 25,3 centimètres. Elle est assez solide, idéale pour les métamorphoses.

Quelle forme votre Patronus prend-il ? ; Je me souviens encore de la première fois que j'eus recours au sortilège du Patronus, nous nous trouvions dans la forêt avec mes parents et des détraqueurs sont venus m'attaquer, mon père qui m'avait appris ce sortilège dès mon entrée à Poudlard ne s'attendait pas à ce que ma source lumineuse prenne une forme, mais elle le fit. C'était un magnifique aigle.

En rangeant un peu des armoires pleines de poussières, vous tombez sur un épouvantard, en quoi se transformerait-il ? ; En une marre de sang. Le sang me terrifie complètement.

Où alliez-vous à l'école ? Si c'était à Poudlard, dans quelle maison étiez vous ? Si vous êtes ensuite allés à l'université, quelle était votre maison ? ; Je n'étais pas à Poudlard, je suis allée à Beauxbâtons, malgré tout je connais assez bien Poudlard car mes parents ont aidé à la reconstruction après la bataille de Poudlard. J'ai ensuite suivi une rapide formation de Quidditch dans une école magique française.

Quelles étaient vos matières de prédilection à l'école ? Et aujourd'hui qu'aimez-vous faire ? ; J'aimais beaucoup toutes les matières que l'on m'enseignait, mais il faut avouer que les métamorphoses et les sortilèges étaient ce que j'appréciais le plus. Malgré tout, j'excellai un peu partout. Aujourd'hui, j'aime encore tout faire, je suis multi-tâche.

Combien de BUSE avez-vous eu ? Et d'ASPIC ? ; Ouaa ! Hum. Très bonne question, sachant que je n'ai pas passé les mêmes examens à Beauxbâtons. Dans tous les cas, pour l'équivalence des BUSE, j'ai réussi haut la main mes examens avec d'excellentes notes, de même pour les ASPIC, ce qui m'a permis d'accéder à un grand panel de métier.

Quel métier faites-vous ? En quoi consiste-t-il ? ; Je suis professeur de pré-apprentissage des pratiques magiques et également professeur remplaçant en cas de besoin à Poudlard. Il consiste à donner des cours aux élèves de l'école dans toutes les matières connues et possibles. Toutefois, avant, j'étais gardienne des Harpies de Holyhead, mais après un grave accident, j'ai dû arrêter mes pratiques.

Faites-vous partie de l'Ordre ? Ou êtes vous un (ancien) Mangemort ? ; Non pas encore ! Pourquoi ? il faudrait que j'en sois ?

Avez-vous un don magique particulier ? ; Je suis une excellente legilimens et occlumens. Rien ne m'échappe et étant également extrêmement observatrice, je ne manque jamais rien des bêtises que peuvent ou pourront faire mes élèves.
“ Jules Lizéa Callaway „
ft. Jessica Capshaw

âge ; 28 ans
date de naissance ; 18 mai 1992
lieu de naissance ; Edimbourg
nationalité moldue ; écossaise
lieu de résidence ; Londres, Angleterre
situation amoureuse ; célibataire

Caractère
mystérieuse, blessée, impulsive, observatrice, intelligente, maligne, franche, attentionnée, têtue, déterminée, sérieuse

Tes souvenirs deviennent miens
Jules Lizéa Callaway vit le jour le 18 mai 1992 à l'hôpital d’Édimbourg en Écosse. Née dans une famille aimante, ses deux parents étaient quelque peu différents des autres parents. Pour tout vous dire, ils se sont rencontrés à l'école -jusque là, rien de louche ni de bizarre- mais pas n'importe quelle école, c'était une école de formation des Aurors et vous allez sûrement vous demander "mais qu'est-ce que des aurors ?" et bien ce sont des sorciers qui sont entraînés intensivement pour défendre d'autres sorciers contre le mal. Ayant tous les deux finis leur formation, et fou amoureux l'un de l'autre, ils avaient décidé de se marier et de s'installer ensemble. La jeune femme, Emma, tomba enceinte peu de temps après et voilà d'où naquit la jolie petite tête blonde qui allait plus tard être réputée pour ses talents au Quidditch.

A peine âgée d'un an, les grands-parents de Jules lui avaient offert un petit balai volant qui ne dépassait pas un mètre d'altitudes et qu'elle appréciait énormément. Elle volait dans toute la maison avec, sans se soucier de ce qui l'entourait ; ses parents étaient heureuses pour elle, mais devaient toujours courir derrière pour ramasser les pots casser, les cadres renversés et les vases brisés. Jules Callaway était déjà une vraie petite sorcière, dans les deux sens du terme.

"Lily, ma chérie, tu as reçu une lettre !" C'était à la veille de ses onze ans. Jules avait descendu en trombe les escaliers de la maison et avait atterri en un rien de temps devant sa mère. Elle attrapa son courrier sans même attendre que sa mère de lui tende la lettre. Impatiente et à la fois admirative, Jules savait exactement ce qui se trouvait à l'intérieur. Jules attendit que son père arrive à côté d'eux pour ouvrir sa lettre. Dans une inspiration, elle déchira le cachet de la lettre et sortit la lettre calligraphiée qui se trouvait à l'intérieur. La lisant à haute voix, elle découvrit sans surprise qu'elle était inscrite à l'école de sorcellerie française Beauxbâtons et qu'elle y étudierait pendant toute sa scolarité. Heureuse comme jamais, elle entra à Beauxbâtons quelques temps plus tard et n'en ressortit que lorsqu'elle fut âgée de dix-huit ans ; et tout cela avec de très bonnes notes.

Vêtue de sa fine robe bleue et de son chapeau, Jules suivait son professeur avec une attitude irréprochable. Elle se trouvait au premier rang à côté d'une autre élève de son âge. Ils se rendaient tous en cours de métamorphose sa matière préférée. Arrivée dans la salle, Jules s'assit à sa table habituelle et sortit son livre de cours ainsi que sa baguette. Puis se tenant droite comme un i, elle fixa son professeur en attendant le début du cours. "Très bien chers élèves. Aujourd'hui, nous allons apprendre à faire des métamorphoses partielles sur des humains. Restez bien concentrés car ceci peut très vite tourner au calvaire. Je vais vous expliquer comment faire, puis ce sera à vous de pratiquer (...). Vous avez bien compris ? Alors maintenant à vous !" Jules se tourna alors vers sa camarade de classe et également meilleure amie. Elle lui sourit à pleine dent et lui dessina alors, à l'aide de sa baguette, une magnifique moustache rousse, des mèches roses dans les cheveux et étira son nez jusqu'à ce qu'il fut pointu. A quelques minutes de la fin du cours, le professeur vint voir le résultat et s'arrêta en admiration devant la table de Jules "Très beau travail mademoiselle Callaway. Vous avez de grands talents en métamorphose. Ça mérite sans aucun doute que vous vous y consacriez à pleins temps je le pense vraiment. Mais de toute façon, d'après vos professeurs, vous excellez un peu partout." L'air gênée, Jules ne sut comme réagir, elle baissa donc la tête et quand la sonnerie retentit, elle laissa tous les autres élèves partir avant de quitter la salle à son tour.

"Je suis fière de toi, ma chérie. Jules Lizéa Amanda Tracy Callaway est maintenant une grande fille. De très bon résultat, un talent sans précédent pour les métamorphoses et les sortilèges. Tu pourras faire de grandes choses ... comme devenir Auror par exemple." "Maman, il faut que je te dise quelque chose. J'ai été recrutée pour être gardienne dans l'équipe des Harpies de Holyhead. Il parait qu'elles m'ont trouvé époustouflante et je crois que c'est le métier que je veux réellement faire !" "Tu quoi ?" "Je veux faire du Quidditch ma carrière professionnelle." "Mais tu risques ta vie tous les jours sur un balai !" "Et est-ce que je ne risque rien à devenir Auror ? Je ne suis pas comme toi ! Je ne vais pas tomber enceinte et abandonner ma carrière pour m'occuper de mon enfant. Je veux faire de grande chose moi ! Je ne veux pas être Auror, mère au foyer, ça ne sert absolument à rien !" La dispute avait éclaté et les choses auraient beaucoup de mal à s'arranger. Le soir même, Jules rangea ses affaires dans sa malle, ne laissant que quelques affiches et quelques photos dans sa chambre. Elle prit sa chouette, sa baguette et ses affaires puis "Oubliettes !", elle quitta la maison, enlevant de la mémoire de sa mère, cette dernière dispute qu'elle ne voulait pas être le dernier souvenir qu'elle garderait d'elle. Sûre d'elle, Jules transplana jusqu'au pays de Galles ou l'équipe de Quidditch l'attendait avec impatience.

"50 points à 80 pour les Harpies ! Et voilà la balle qui repart en faveur des Canons de Chudley. Peterson qui passe à Jillian et qui revient à Peterson ... il centre, et ... Callaway l'arrête avec justesse. Rien ne lui échappe ! Les Harpies reprennent la main, Horton lance à Fender et il MAAAAARQUE !" Le capitaine de l'équipe des Canons de Chudley était furieux, il attrapa alors la batte de l'un de ses joueurs et lança un cognard sur Jules Callaway qui se trouvait plus haut que ses buts à une altitude particulièrement élevée. Et elle chuta, de plusieurs mètres de haut, n'ayant aucun moyen de se rattraper. Elle s'écrasa dans un grand fracas, et ne se réveilla pas avant plusieurs jours passés à Ste Mangouste.

"Bonjour mademoiselle Callaway. Je me demandais si vous me permettriez de rentrer ?" "Oui bien sûr professeur McGonagall ! Entrez, installez-vous je reviens tout de suite." Jules était différente ces derniers temps, certains disaient qu'elle avait sombré dans l'alcool, d'autres dans la drogue, d'autres encore proclamaient qu'elle était devenue folle, mais au fond d'elle, Jules aurait préféré que ce soit l'une de ces possibilités. S'arrêtant dans la cuisine, elle avala d'une bouchée la viande saignante et froide qu'il restait sur le plan de travail et but un verre de ce qui semblait être de la grenadine ou un verre de sirop de framboise. Elle prépara ensuite le thé d'un coup de baguette et rejoignit le salon où l'attendait le professeur McGonagall avec un plateau de biscuit. "Je ne pense pas que vous veniez par pure courtoisie mais je me risque à vous demander la raison de votre visite !" "Et bien pour tout vous dire mademoiselle Callaway, je vais être directe parce que je suis assez pressée. Je me demandais si vous voudriez bien venir enseigner à Poudlard. J'ai eu de bon retour de votre vieille époque, vous étiez très bonne élève en métamorphose ne semble-t-il, ainsi qu'en sortilèges mais également dans toutes les autres matières que vous étudiiez." "Oui en effet c'est ce qu'on entend dire. Mais en quoi vous serais-je utile à Poudlard ? N'avez-vous pas toute l'équipe enseignante nécessaire ?" "Et bien en réalité, nous avons parmi nos rangs Ted Lupin, un auror, professeur de défense contre les forces du mal, et sachant qu'il est souvent en déplacement ces derniers temps, nous aurions besoin de quelqu'un pour le remplacer de temps en temps, mais je dois vous dire qu'un poste plus important vous attend." Se penchant vers Jules, le professeur McGonagall glissa quelques mots dans l'oreille de Jules qui l'écouta attentivement. Puis, se renversant dans son fauteuil, elle eut l'air de réfléchir. Pesant le pour et le contre, elle finit par dire "Hum. Et bien pourquoi pas. Je n'ai rien d'autre à faire après tout. Après mes blessures, je ne remonterai sûrement jamais sur un balai, alors je pense que c'est le mieux à faire pour moi." Discutant encore un peu, le professeur finit par partir une heure après son arrivée. Jules Callaway la raccompagna à la porte et s'arrêta dans l'encadrement. On pouvait l'observer de loin cette blondinette qui était autrefois en pleine forme. Elle semblait maintenant légèrement courbée en avant, en raison de ses douleurs dorsales, et elle devait marcher avec une canne car sa jambe droite était encore fragile. Elle avait également de grosses poches sous les yeux -des cernes assez stupéfiantes- mais elle restait polie et sympathique. Espérant que Poudlard lui plairait, Jules referma la porte et rassembla ses affaires ; elle partait demain à la première heure pour Poudlard. Une voiture du ministère l'y emmènerait ...


Dis moi qui tu es, révèle moi tous tes secrets
prénom/pseudo ; Elodie & Shakespearette
âge/date de naissance ; 28 mai 1994
niveau rp ; 50 lignes environ
présence hebdomadaire ; 3/7 minimum
comment connaissez-vous PT ? Comment le trouvez-vous ? ; je ne vous le dirai pas
"harry potter", ça vous évoque quoi ? ; c'est pas une marque de gâteau ?
copyright pour l'avatar et l'icon de votre présentation ; j'arrive pas à lire le copyright sur l'avatar
code ; tonight we are young
Revenir en haut Aller en bas
 

JULES L. CALLAWAY ◈ you can't forget me like that

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Adieu monde cruel ! :: Corbeille :: Fiches-