AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 DIVINE ❧ Something I pretend to be normal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Divine Rowan Barnes


✔ date d'inscription : 17/07/2011
✔ prénom/pseudo : summerby
✔ âge : 23
✔ nombre de messages : 252
✔ avatar : emma watson
✔ copyright : bazzar ou encore tumblr
ϟ âge : dix sept ans
ϟ sang :
  • sang pur
ϟ maison : je suis dans la maison de salazar serpentard, et je suis préfète de cette même maison
ϟ baguette : ma baguette est composé de bois d'olivier, mesurant 36,5 cm et détenant en son coeur un crin de licorne
ϟ grade particulier : je suis préfète de ma maison & malheureusement pour toi je vais te rendre la vie impossible
ϟ appartenance aux clubs : le pacte du sang & surement une de mes priorités en ce moment
ϟ patronus : une salamandre même si je ne l'apprécie gère
ϟ épouvantard : la pleine lune est mon épouvantard mais ne demandait pas pourquoi


lumos
♣ relationships:

MessageSujet: DIVINE ❧ Something I pretend to be normal.   Lun 1 Avr - 12:47

“ Prénom Prénom Nom „
ft. avatar

ϟ votre nom de famille parler ici de vos origines et de votre famille ϟ votre prénom d'ou vous vient il ?! ϟ votre âge réponse ici ϟ vos origines moldues réponse ici ϟ la nature de votre sang réponse ici ϟ votre épouventard réponse ici ϟ votre patronus réponse ici ϟ votre baguette magique réponse ici ϟ un don ou une particularité réponse ici

Caractère
Écrivez une succincte description du caractère de votre personnage. Vous pouvez très bien faire simplement une petite liste des traits de caractère ou écrire carrément un résumé. Si vous suivez la seconde méthode, veillez mettre en gras ou souligner les traits de caractère pour une lecture plus rapide

Tes souvenirs deviennent miens
Bonjour je m'appelle Divine. Je suis née au mois de septembre à Londres dans une merveilleuse famille, j'ai vécu deux ans au pays des rêves mais j'ai toujours pensée que les rêves on toujours une fin et qu'un beau jour tu te réveilles et tout deviens cauchemars. Ma vie était un rêve mon père était un des hommes les plus beaux du pays et ma mère surement la femme la plus intelligente que je connaissais. Pour ma par, ils disaient tout deux que je l'ai complétait car, je disposais de l'intelligence de ma mère et d'une beauté peu commune. Quand la vie vous offre autant de qualités dès le début de votre vie, elle vous reprend toujours une part de votre existence, durant quelques secondes, détruisant le reste de votre vie. Je m'en rappelle comme ci c'était hier ce jour est gravé au fond de ma mémoire. Il faisait froid je pense que nous étions quelques jours avant Noël puisque le sapin était dressé dans le salon. Ma mère et moi avions passé la journée dehors à jouer avec la neige pendant que mon père observé les deux femmes de sa vie. Si j'avais su, ce jour là j'aurais prit la main de ma mère et j'aurais couru si loin qu'on ne nous retrouverait jamais. La journée passa donc et la nuit tomba, ma mère m'avait mise au lit top, oui n'ayant que deux ans je ne veillais pas tard le soir. Bien entendu comme chaque nuit j'étais tombée de sommeil très vite mais, vers minuit j'imagine la pleine lune et sa luminosité éclaira mon visage et c'est à ce moment-là qu'un cri des plus horribles retentit dans toute la maison. Me réveillant en sursaut je compris que c'était ma mère qui crier.. à la mort.. Me levant d'un bon comme si j'allais sauver le monde je courus vers ce cri de détresse. Elle était là allongée par terre sous une bête. Cette chose était recouverte de poil, détenant des griffes acérées et des dents aiguisé. Je retenais mon souffle ne désirant pas me faire repérer. Pourtant, j'avais qu'une envie pleurer, je le savais du haut de mes deux ans ma mère était morte sous les crocs de cette chose. Il était en train de la dévorer sous mes yeux enfantins, je ne pouvais retenir ma tristesse et une larme coula le long de mon visage atterrissant dans un petit clap sur le sol. La bête leva d'un seul coup la tête et je compris tout d'un coup que je rejoindrais vite ma mère, sens courir sans crier je le laissais s'approcher, il me tournait dangereusement autour, fermant les yeux je me mis a espérais que peut être qu'il n'aurait pu faim. Quand j'y repense c'est bien débile car un loup-garou a toujours faim de sang. Il me sauta dessus et je sentis un bout de peau blottit dans mon coup s'arracher. Tombant au sol, sous cette bête féroce, je plongeais mon regard innocent dans celui de cet horrible monstre, et je perdis connaissance..J'ouvris les yeux surement deux jours après l'incident. Je me souviens que j'étais allongée au même endroit dans une mare de sang, surement le mien. Ma mère n'était plus là morte à mes côtés. Je m'étais relevé doucement pour regarder autour de moi, mon père avait accouru et m'avait serré fort contre son cœur. Je suis tellement désolé Divine.. oh ma chérie.. il pleurait et je ne comprenais strictement rien à ce qu'il me disait. Mon papa était là prêt de moi je n'étais plus seule.

Les années passèrent, nous vivions ensemble rien n'était comme avant ma mère n'était plus de ce monde. Puis je n'étais plus cette petite fille innocente je le savais. Les années passaient doucement, je voyais défiler le temps et moi dans l'ombre de ma chambre je mourrais en silence. Je me transformais petit à petit perdant tout gout à la vie. Mon père ne venait pas me voir il me laissait enfermé durant tous ses longs mois dans le noir me donnant a mangé matin midi et soir de la viande rouge, comme si je devenais moi aussi une bête comme celle qui m'avais attaqué, et à chaque fois que je mordais dans cette viande rouge je l'entendais Je suis tellement désolé Divine.. oh ma chérie.. encore et encore sans cesse. La fin était proche je le savais et lui aussi il le savait. Alors il se décida enfin à venir me parler. Il passa la porte la refermant derrière lui, s'accroupissant dans le noir il soupira laissant tomber sa longue chevelure en arrière. Il y a longtemps que je dois te parler Divine. Mais, je n'en ai jamais eu la force. Le temps est venu. Je ne disais pas un seul mot attendant de comprendre sa venue. Il y a de cela 10 ans, avant que je rencontre ta mère, je n'étais qu'un bon à rien je ne réussissais pas et ma vie devenait de plus en plus horrible je désirais juste mourir. nous avions alors un point en commun J'ai donc fait une erreur. J'ai pactisé avec le diable pour réussir. Je n'ai pas écouté ce qu'il me disait et il me donna ce que je voulais le plaisir de la chair et de la réussite. Je devins intelligent et beau et ta mère tomba amoureuse de moi. Je ne comprenais plus rien, mon père avait fait un pacte avec le diable ?! C'était impossible je ne pouvais y croire Et les mois sont passés et j'ai commencé à me sentir comme tu te sens en ce moment, mal avec des désirs de mort et même de meurtre et je suis devenu un monstre. Il se mis a pleuré d'un seul coup. Il était le monstre celui qui m'avais mordu et qui avait tué ma mère. Je me levais d'un bon retrouvant la plupart de mes forces, prises de rage je lui sautais au coup je voulais le détruire comme il avait détruit ma propre vie. Tu as tué maman tu mérites toi aussi de mourir salopard . J'hurlais de tout mon être, les mains portaient à son cou cherchant à lui donner la mort. Malheureusement il était plus fort que moi et m'envoya à l'autre bout de la pièce, rentrant en collision avec le mur. Je m'en veux Rowan.. Garde tes excuses pour toi.. Pourquoi tu ne m'as pas tuée ?! Pourquoi tu me garde en vie je n'étais pas un assez bon repas ?! Ma voix montée en flèche dans la chambre l'homme en face de moi respira un instant avant de se relever pour se diriger vers la porte, l'ouvrant un instant il se retourna Je ne pouvais dévorer la chair de ma chair. En attendant repose toi, la prochaine pleine lune sera difficile pour toi.

Divine dans quelques heures tu ne seras plus toi-même et c'est de ma faute je m'en excuse. Tu dois savoir que la première nuit et horrible, les suivantes seront juste fatigante. Tu seras libre de courir où tu en as envie dans la forêt et dévorer toute bête. Ne reviens pas ici avant demain matin sinon je sais que ça sera un carnage. Je t'aime ma chérie.. maintenant va il se fait tard... Ces paroles me déchirais le cœur autant que le sien. C'était bien la première fois que mon père me demandait de partir de la maison. Mais, je le savais plus que personne il ne fallait pas que je reste avec lui. Ma première nuit m'avais expliquée longuement mon père, était la nuit la plus horrible et fatigante. Je trouvais cela normal, car après tout mon corps aller être totalement modifié et je ne serais plus jamais la même. Comme me l'avait dit mon père je trouvais refuge au fin fond de la forêt, un endroit magnifique, presque féérique. J'étais entourée d’arbres plus grands les un des autres courants dans tous les sens et faire perdre votre chemin. Il y avait là un rocher, je me mis presque à rire quand je le vis, oui le loup sur son rocher a hurlé vive le stéréotype !! Enfin passons. Non loin il y avait un poing d'eau. Je m'installais tout prêt de celui-ci regardant mon reflet. Mes cheveux tombaient devant mon visage, les dégageant je me vis. Une belle jeune femme au regard scintillant de peur les lèvres tremblante. Donnant un coup dans ce reflet je me refermais sur moi-même cachant mon visage entre mes bras et mes genoux me remettant dans une position de fœtus pleurant à chaude larmes. Je ne vis pas le temps passer, car quand je levais les yeux la nuit était tombée. Je ne connaissais pas l'heure, mais je la sentais, elle arrivée, menaçante, dangereuse. Levant les yeux au ciel je la vie apparaitre doucement derrière un nuage, il étant temps. Me levant je fermais les yeux soufflant essayant de ne pas paniquer de me contrôler. Mon corps en avait décidé autrement, je commençais a tremblée de tout mon être tombant les genoux au sol, je me transformais. Mes mains devenaient immenses, des griffes apparaissaient sur le bou de mes doigts remplaçant mes ongles de jeune femme. Les poils poussaient sur tout mon corps, ma colonne vertébrale ce mis a ressortir de mon dos. Je me mis à crier à la mort cherchant le moyen de mettre fin à cette souffrance. Je voulais mourir c'était horrible je ne me reconnaissais plus, j'étais un monstre..

Je n'aurais jamais pensée changer en si peut de temps. Vous ne pouvait pas comprendre ce que j'ai subit, devenir un monstre alors que votre corps et disposé a devenir une belle jeune femme élégante et raffiné et que vous vous préférer au petit plat une vache entière.. J'avais tout le temps faim et après ma première transformation j'ai bien comprit qu'il fallait que je me contrôle et vite avant de devenir le monstre de Londres trainant dans les ruelles à la recherche d'un clodo ou encore d'un moldu complètement soule sur son trottoir. Je n'étais pas ce genre de monstre je devais apprendre à me contrôler et a me redécouvrir sous cette nouvelle forme. Mon père fut d'une grande aide il m'aidait a mieux me contrôler a oublier cette faim de tous les jours et a le cacher aux autres. Tu fais comme si tu étais au régime, tu es forte Divine tu y arriveras. Il avait raison j'étais forte et coriace et je devais maitriser mes envies. Je redevenais donc une fille normal, enfin normal c'est vraiment un mot qui ne me conviendra jamais. Je portais sur mon visage se secret c'était inévitable je le savais. Bon après je n'étais pas le monstre genre super méchant !! Oui personne n'est tout gentil ou tout méchant ça c'est impossible ou sinon ils se donnent un genre. Moi de mon côté je pense avoir une part des deux. Oui je suis une jeune femme qui ne c'est jamais fait marché sur les pieds c'est un fait, après quand on est croisée avec un loup cela aide. Oui les gens savent qui je suis une fille qui riposte au moindre problème et qui peut devenir cruel, ça je pense que c'est mon côté bestiale qui ressort, et a vraie dire cette part de moi n'est pas celle que je préfère. Oui je laisse entrevoir en moi beaucoup trop de choses et mon secret doit le rester. Voilà surement pourquoi personne ne sait réellement qui je suis. Je ne me confis a personne c'est surement une idée vraiment débile mais je ne veux pas être faible face aux autres. Être crainte tout en étant dans ma bulle me conviens parfaitement. Voilà surement pourquoi je n'ai jamais eu de vraies attaches que cela soit en amitié ou en amour. A l'amour, sentiment des plus débiles et je n'ai encore trouvée personne pour faire tombé ma carapace et je présume que personne n'y arrivera, au grand désespoir de mes parents. Enfin bref ne nous attardons pas sur des broutilles comme l'amour. .Oui comme je l'ai dit personne me connais, enfin les personnes qui me fréquente savent bien que je suis une fille adorable avec de l'humour et même un brun de folie et surtout un caractère horrible.

Enfin bref. La vie était surement comme celle de toutes les jeunes filles de ce monde a par qu'à chaque pleine lune je m'enfermais dans ma chambre pour éviter de tuer un village. Bref. Malgré tout j'étais une sorcière oui mon père était un sorcier réputé à l'époque ou il ne se cachait pas. Oui il était en correspondance avec le ministre de la magie à Londres pour l'informer des problèmes magiques dans les rues. Ma mère elle étant une sorcière célèbre. Oui je suis sang pure et loup-garou vive le mélange pour ce faire des amis enfin passons. Donc comme toute sorcière qui se respecte j'ai reçu à mes 11 ans une lettre provenant de la prestigieuse école de Poudlard. Nous en étions fiers avec mon père mais, dès que j'eus fini de lire ce jolie parchemin un problème se posa. Papa.. je suis un monstre tu me voie les soirs de pleine lune dans le château remplie de chair fraiche ?! Mon père éclata de rire, même s'il savait bien que je n'avais pas forcément tord. Je vais m'arranger avec le directeur et le ministre de la magie pour arranger tes soirées et que tu puisses sortir ou que tu ais une salle ne t'en fais pas. Tu iras à l'école quoi qu'il arrive. J'étais vraiment heureuse sincèrement, car je m'imaginais au milieu de personne différente aillant chacun une histoire et une particularité, je ne serais différente que les soirs de pleines lunes. Je suis donc entrée à Poudy' la grande école de magie. Mon père avait eu un accord de sortit les soirs de pleine lune ce qui m'étais bien pratique. Oui chaque soir de pleine lune j'avais l'autorisation de sortir de l'enceinte du château et d'aller dans la forêt ou encore de m'enfermai dans une pièce isolée de tous. Ce n'était pas évident sincèrement, car les amis que je m'étais fait ne comprenaient pas pourquoi j'avais des excès de colère ou encore une faim horrible ou des crocs bien sympathique. Oui j'étais plus différente que les autres, tout le monde l'avait bien remarqué mais, cela me faisait u charme puis la plupart me fuyait. Après j'avais des amis me ressemblant oui aussi détestable que moi que ce n'est pas fabuleux. Car oui, C'est lors de ma première rentrée à Poudlard que je fis la rencontre d'Athéna dans le Poudlard Express. Nous avons fait connaissance et bien sur nous nous sommes retrouvées à Serpentard. Nous sommes vîtes devenue proches et, nous sommes souvent ensembles, même si souvent la jeune femme retrouve sa bande. Mais, je compte bien faire mon enquête sur ce groupe.


Dis moi qui tu es, révèle moi tous tes secrets
ϟ prénom/pseudo ϟ âge/date de naissance ϟ niveau rp ϟ présence hebdomadaire ϟ comment connaissez-vous PT ? Comment le trouvez-vous ? ϟ "harry potter", ça vous évoque quoi ? ϟ copyright pour l'avatar et l'icon de votre présentation ϟ code ;

_________________
Chacun a en lui son petit monstre à nourrir
i never said i'd lie and wait forever, if i died we'd be together, i can't always just forget her but she could try. at the end of the world or the last thing i see you are never coming home, never coming home. could i? should i? and all the things that you never ever told me and all the smiles that are ever... ever....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

DIVINE ❧ Something I pretend to be normal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Journal Intime :: Prophéties :: Dossiers classés-